Caudectomie: entrée en vigueur de l’interdiction

Annoncée en janvier 2016, c’est depuis le 1er janvier 2017 que la nouvelle pratique visant à bannir la caudectomie (écourtage ou ablation de la queue) et l’essorillement (coupage des oreilles) est entrée en vigueur. La mesure vise les chats et les chiens, ainsi que les bovins laitiers et les chevaux. Cela vaut autant pour des pratiques reliées à l’esthétisme que l’élevage.

La décision s’appuie sur des recherches qui ont montré l’inutilité de la pratique qui peut être remplacé par d’autres mesures.

L’Ordre des médecins vétérinaires du Québec (OMVQ) a de son côté mené de nombreuses campagnes de sensibilisation sur le sujet. L’organisme dit s’être également appuyé sur les décisions prises par le MAPAQ en matière de santé et de bien-être animal.

La caudectomie chez le porc n’est pas pour l’instant à l’agenda. Bien que la réflexion sur le sujet soit amorcé, elle demeure la meilleure pratique d’ici à ce que des alternatives, à la fois pratiques et faciles à pratiquer, soient trouvées. L’Ordre a aussi l’intention d’interdire dans les prochaines année le dégriffage chez les chats, une pratique déjà en place en Europe depuis plusieurs années.

Pour relire l’entrevue sur le sujet avec le président de l’OMVQ, cliquez ici.

à propos de l'auteur

Journaliste

Céline Normandin

Céline Normandin est journaliste spécialisée en agriculture et économie. Elle collabore également au Bulletin des agriculteurs.

Commentaires