Ligne de temps

De plus en plus de robots de traite

Même si les fermes laitières équipées de robots de traite sont encore peu nombreuses, il y en a de plus en plus. Comme le relate le BioClips du MAPAQ du 27 février dernier, il y avait en 2016, soit lors du recensement, 400 fermes laitières québécoises dotées de robots de ferme. Cela représente 8% des fermes laitières du Québec.

Ces chiffres évoluent toutefois très rapidement. En octobre dernier, les Producteurs de lait du Québec évaluaient le nombre de fermes dotées de robots de traite à 475 sur 5278, ce qui représente 9% des fermes laitières québécoises.

Au dernier Salon de l’agriculture de janvier, les représentants de robots de traite rencontrés s’attendaient à une année record en 2018.

Au Canada

À l’échelle canadienne, en 2016, 9% des fermes étaient dotées de robots de traite : 8% en Atlantique, 9% en Ontario, 13% en Colombie-Britannique et 14% dans les Prairies, dont plus de 20% au Manitoba. Il faut toutefois relativiser puisque le Québec et l’Ontario comptent plus de 80% des fermes spécialisées en production laitière au pays.

De plus, peu importe la région canadienne, le recours à cette technologie devient beaucoup plus répandu lorsque les revenus bruts franchissent le seuil des 500 000$. La proportion des fermes générant ce revenu est moindre au Québec que dans le reste du pays : 38% au Québec, 41% en Atlantique, 48% en Ontario, 69% en Colombie-Britannique et 72% dans les Prairies, pour un proportion moyenne de 46% au Canada.

 

à propos de l'auteur

Agronome et journaliste

Marie-Josée Parent couvre les productions laitière, bovine, avicole et porcine au Bulletin des agriculteurs.

Commentaires