Ligne de temps

Défis et avantages d’avoir des jumeaux

Pour les éleveurs vaches-veaux, l’arrivée de jumeaux est souvent source de casse-tête. Toutefois, des recherches menées durant les 10 dernières années aux États-Unis démontrent un avantage économique à l’arrivée de jumeaux.

Il y a donc à la fois des inconvénients et des avantages à l’arrivée de jumeaux. Dans un article publié sur le site internet Grainews, le vétérinaire Roy Lewis les présente.

« Il n’y a aucun doute que les jumeaux peuvent être quelque chose de positif s’ils arrivent tous deux vivants, sont du même sexe et si vous avez une vache de plus pour nourrir l’un des veaux », dit-il. Malheureusement, ce n’est pas toujours le cas. Ils sont parfois mal présentés, parfois ils sont morts-nés, et parfois même la vache éprouve des problèmes de fertilité par la suite. « Rappelez-vous qu’ils auront toujours besoin de plus de soins, d’attention et d’habilité de régie », ajoute Roy Lewis.

8% de jumeaux

Les races bovines anglaises donnent rarement des jumeaux, mais avec les croisements, une meilleure alimentation et d’autres facteurs, les jumeaux représentent environ 8% chez les Simmentals, Charolais et Holsteins. Cela fait beaucoup de veaux en extra, ce qui peut améliorer le revenu lorsqu’ils atteignent le sevrage. La clé est de les garder en vie, les faire adopter par une autre vache et s’assurer que la mère redevienne gestante.

Les dystocies liées à une mauvaise présentation fétale est la plus grande raison pourquoi les jumeaux ont un plus faible taux de survie à la naissance. Contrairement aux agneaux, les veaux jumeaux ont des jambes et des têtes entremêlées.

Dans une étude américaine, ils ont sélectionné des vaches pour la propension à donner des jumeaux. Plus de 60% d’entre elles ont effectivement donné des jumeaux.

Parce que les jumeaux draînent beaucoup d’énergie de la vache, Roy Lewis recommande de déplacer la vache avec les génisses. Elle aura ainsi moins de compétition et il sera plus facile de surveiller le vêlage.

Les vaches produisent des jumeaux parce que la vache a donné deux ovules ou que l’œuf s’est divisé en deux. Une vache qui donne des jumeaux a de fortes chances d’en avoir encore. Chez ces vaches, il faut surveiller davantage les naissances et il est même recommandé de faire une échographie pour détecter les futures naissances multiples.

Présentation des veaux

Généralement, les veaux se présentent l’un dans un sens et le second à l’envers. Dans les présentations à l’envers, les chances d’avoir le siège (queue) en premier sont plus grandes. Cela nécessite souvent l’intervention du vétérinaire. C’est une grande perte lorsque ce veau se présente en premier et que les deux veaux meurent avant la naissance.

Dans les naissances par le siège, les vaches sont souvent en travail pendant une longue période et n’initient pas le vêlage assez vite. Lorsque vous aidez la vache, surveillez bien les pattes pour vous assurer qu’ils sont du bon veau. Demandez-vous toujours où est le deuxième veau.

Les vaches qui donnent naissance à des jumeaux ont souvent une gestation écourtée d’une semaine. Alors, n’hésitez pas à commencer à surveiller les vaches une semaine à 10 jours avant la date prévue du premier vêlage.

Le fait d’avoir eu un veau supplémentaire permet de le faire adopter par une autre. Si une vache perd son veau au vêlage, frottez le placenta du mort-né sur le jumeau à adopter. Si cela ne fonctionne pas, Roy Lewis suggère même de mettre la peau du veau décédé sur le veau vivant pour que la vache sente son odeur.

La moitié du temps, les veaux sont des sexes mélangés et dans 90 à 95% du temps, les femelles seront stériles. Dans certains cas, ces génisses freemartins se voient à la grosseur réduite du clitoris. En raison de la présence d’hormones mâles, ces génisses performeront bien en parc d’engraissement. Les garder pour l’élevage est une erreur.

Après la naissance

Parce qu’elles présentent des problèmes à la naissance et que parfois, elles nourrissent deux veaux à la fois, les vaches ayant donné des jumeaux nécessitent une grande attention. Elles peuvent avoir besoin d’une alimentation de meilleure qualité, ainsi que des vitamines et des minéraux supplémentaires. Il n’est pas rare que les vaches donnant naissance à des jumeaux ne puissent pas redevenir gestante dans les temps réguliers.

Une cause des décès des jumeaux après la naissance est liée au manque d’ingestion de colostrum. La vache n’en a peut-être pas assez pour deux. Alors, il ne faut pas hésiter à recourir à du colostrum provenant du troupeau ou encore du colostrum commercial.

Si vous achetez un taureau jumeau, il ne donnera pas plus de jumeaux, mais ses filles, oui.

Il est possible de sevrer plus de livres de veaux par vache si les jumeaux sont sauvés. Ainsi, les effets négatifs d’une gestion supplémentaire sont contrebalancés.

 

 

à propos de l'auteur

Agronome et journaliste

Marie-Josée Parent couvre les productions laitière, bovine, avicole et porcine au Bulletin des agriculteurs.

Commentaires