Lait : Que révèle le premier épisode de mammite ou de boiterie?

La Chaire industrielle sur la vie durable des bovins laitiers étudie la question

Vous êtes-vous déjà demandé si une première mammite ou un premier épisode de boiterie à différents stades de la première lactation avait un impact sur la production laitière cumulée et le profit brut généré par la vache sur 305 jours? La mammite et la boiterie sont des maladies répandues dans les troupeaux laitiers québécois. En effet, une vache sur cinq souffrira d’une mammite et autant d’entre elles auront un épisode de boiterie au cours de leur lactation. Cette situation tend à augmenter le taux de réforme involontaire dans les troupeaux en plus d’entraîner des coûts supplémentaires.

Instaurée par Novalait à l’Université McGill, la Chaire industrielle sur la vie durable des bovins laitiers entame sa cinquième année d’activités. Elle est devenue la nouvelle référence scientifique en bien-être pour les producteurs de lait. On y étudie notamment la question de la longévité des vaches et de leur profitabilité. L’équipe de recherche a fait parler les bases de données de production et de santé afin de recueillir un total de plus de 13 000 observations sur des vaches en première lactation entre 2003 et 2014. Le projet visait à analyser l’impact de la première incidence de mammite ou de boiterie à différents stades de la première lactation sur la production laitière cumulée et le profit brut généré par la vache sur 305 jours.

Le premier cas de mammite

Dans cette analyse, débuter une lactation avec une mammite diminuait la marge sur les coûts à 305 jours en lait (JEL). Sans épisode de mammite, le profit brut généré par vache sur 305 jours était de 4146 $. L’incidence de la mammite a été de 38 % pendant la période de transition (1-21 JEL) et de 28 % en début de lactation (22-100 JEL). L’impact sur le profit durant la période de transition a été moins important (-485 $) que durant le début de lactation (-659 $) pour les vaches qui ont fini leur lactation malgré l’épisode de mammite. Par contre, les vaches qui étaient affectées d’une mammite durant la période de transition ont généré une perte de production de 500 kg qui ne s’est pas rattrapée sur 305 jours, ce qui n’a pas été le cas pour celles atteintes en début de lactation.

Le premier cas de boiterie

Les résultats sur la boiterie vont dans le même sens; débuter une lactation avec un épisode de boiterie diminuait la marge sur les coûts. Sans boiterie, le profit brut généré par vache sur 305 jours était de 4070 $. L’incidence de la boiterie a été de 20 % pendant la période de transition et de 43 % en début de lactation. L’impact sur le profit durant la période de transition était comparable à celui durant le début de lactation (environ -450 $) pour les vaches qui ont fini leur lactation malgré l’épisode de boiterie. Il n’y avait pas d’effet sur la production laitière cumulée sur 305 jours entre les vaches saines et celles pour lesquelles un épisode de boiterie a été reporté pendant la période de transition ou le début de lactation. Cela indique que les pertes de profit ne sont pas directement liées aux pertes de production et donc que les impacts de la boiterie sont plus insidieux.
Un bon départ est donc garant d’une lactation réussie et d’un profit plus élevé pour les primipares mais aussi de leur rétention dans le troupeau. Ce projet démontre aussi l’importance d’une bonne collecte de données à la ferme sur la santé et la performance des troupeaux. L’estimation de la perte du profit due à la mammite et aux boiteries à différents stades s’ajoutera aux critères de décision des producteurs pour la réforme des vaches.

Source : Novalait

à propos de l'auteur

La référence en nouvelles technologies agricoles au Québec.

Le Bulletin des agriculteurs

Fondé en 1918, Le Bulletin des agriculteurs traite des tendances, des innovations et des dernières avancées en matière de cultures, d’élevages et de machinisme agricole dans le but de faire prospérer les entreprises agricoles d’ici.  

Articles récents de Le Bulletin des agriculteurs

Commentaires