Stratégie pour réduire l’hypocalcémie des vaches laitières

L’hypocalcémie est caractérisée par un taux anormalement bas de calcium dans le sang des vaches. Cette maladie survient peu de temps après le vêlage. Le lait est une excellente source de calcium. De plus, le colostrum est deux fois plus riche en calcium que le lait, ce qui occasionne une demande importante et rapide de calcium quelques heures avant la parturition. Il est donc fréquent d’observer l’hypocalcémie chez les vaches de deux lactations et plus.

Pour contrer cette situation qui hypothèque la consommation, la production et la santé des vaches, les anions sont utilisés pour atténuer les effets néfastes de l’hypocalcémie. Les anions acidifient légèrement le sang des vaches et activent rapidement le processus de mobilisation du calcium osseux pour l’usage de la vache.

Dans une étude à ce sujet, du Biochlor, un supplément contenant des anions, a été utilisé pour une durée de 21 jours avant le vêlage ou pendant toute la durée de tarissement, soit 42 jours (vaches en tarissement court) pour atténuer l’hypocalcémie. Le groupe témoin ne recevait pas d’anions.

Tel que prévu, les vaches recevant les anions consommaient plus de matière sèche (20,2 kg) après le vêlage que le groupe témoin (18,1 kg). La production durant les 56 premiers jours de lactation pour les vaches recevant les anions pour une durée de 21 jours a été également plus élevée (44,8 kg) que celle du groupe témoin (39,2 kg).

Les vaches recevant les anions avaient tendance à avoir le foie moins engorgé de graisse que le groupe témoin. L’utilisation des anions est une bonne stratégie pour réduire l’incidence de l’hypocalcémie chez les bonnes productrices.

Source : Journal of Dairy Science

Article d’Alain Fournier

à propos de l'auteur

La référence en nouvelles technologies agricoles au Québec.

Le Bulletin des agriculteurs

Fondé en 1918, Le Bulletin des agriculteurs traite des tendances, des innovations et des dernières avancées en matière de cultures, d’élevages et de machinisme agricole dans le but de faire prospérer les entreprises agricoles d’ici.  

Articles récents de Le Bulletin des agriculteurs

Commentaires