Un nouveau vaccin contre la paratuberculose

Le nouvel outil de lutte contre la maladie pourrait être disponible bientôt

Un vétérinaire s'apprête à administrer une dose de vaccin à un bovin.

Des chercheurs américains ont développé un nouveau vaccin contre la maladie de Johne, également connue sous le nom de paratuberculose, qui affecte les bovins et autres ruminants. Les essais avec des souris et avec des bovins en centre de recherche sont prometteurs. D’autres essais continueront et un partenaire commercial se montre déjà intéressé.

La maladie de Johne est la plus répandue dans les troupeaux laitiers aux États-Unis, coûtant plus de 220 millions de dollars de pertes par année. Il s’agit d’une maladie contagieuse qui peut provoquer des diarrhées, une perte de poids, une mauvaise santé et parfois la mort des bovins atteints. Elle est causée par la bactérie Mycobacterium avium subsp. paratuberculose (MAP). Le vaccin vise à protéger les animaux contre cette bactérie.

Les microbiologistes Judy Stabel et John Bannantine du Service de recherche agricole (ARS) du département de l’Agriculture des États-Unis (USDA) ont utilisé une nouvelle approche pour la fabrication de ce vaccin. Les vaccins précédents ont été fabriqués à partir de cellules vivantes mais affaiblies ou mortes de MAP. Cette fois-ci, les chercheurs se sont concentrés sur quatre protéines de la bactérie qu’ils ont découvertes lors de recherches antérieures, et ils ont séquencé et caractérisé son génome.

Les essais préliminaires avec des souris ont démontré que les souris excrétaient moins de bactéries dans les fèces. Des essais subséquents avec des veaux laitiers ont démontré que les jeunes animaux étaient immunisés contre la maladie au cours d’une année de surveillance. L’administration du vaccin n’a pas non plus fait apparaître des défauts au site d’injection.

Les résultats ont été publiés dans le numéro d’avril du journal scientifique Vaccine.

Source : USDA ARS

à propos de l'auteur

Agronome et journaliste

Marie-Josée Parent

Marie-Josée Parent couvre les productions laitière, bovine, avicole et porcine au Bulletin des agriculteurs.

Commentaires