Kubota et CNH convoitent Kverneland

Le fabricant d’équipement agricole et de construction Kubota a déposé le 16 décembre une offre d’achat pour la totalité des actions de la firme norvégienne Kverneland Group. L’entente doit encore recevoir l’approbation des actionnaires, mais le conseil d’administration a recommandé l’acceptation de l’offre et son plus important actionnaire l’appuie déjà.

Si tout va comme prévu, l’entente devrait être entérinée dès le début janvier. La valeur de l’offre représente un montant de 1,3 milliard couronnes norvégiennes (environ 230 millions $), soit une prime de 36 % sur la valeur de l’action à la dernière journée de transaction.

Mais voilà que deux autres équipementiers surenchérissent : CNH (Case New Holland), controllée par l’italienne Fiat Industrial SpA, et la chinoise Chery Heavy Industries.

CNH offre 1,46 milliard de couronnes norvégiennes (environ 245 millions $) pour acquérir Kverneland. Chery Heavy Industries devrait miser une somme similaire. Kubota aura l’occasion d’offrir une somme équivalente ou supérieur. Ce sera ensuite au conseil d’administration de Kverneland de faire une recommandation à ses actionnaires.

Au mois d’octobre dernier, Kverneland avait signé une entente d’approvisionnement de certains produits de fenaison dont les faucheuses triples (papillon) et des râteaux à foin pour CNH. La rumeur courait déjà que ce n’était qu’une question de temps pour que Kverneland soit avalée par ce dernier. Il semble que Kubota soit venu brouiller les cartes et forcer une guerre de surenchère. Les actions de Fiat ont grimpée de 2 % et celles de Kverneland de 18 % après cette annonce. Selon certaines sources, d’autres contre-offres pourront survenir jusqu’à la date limite du 6 janvier.

Kverneland a été fondé en 1879 en Norvège. Elle est reconnue mondialement pour ses produits dont ses charrues faites d’acier durable, ses équipements aratoires et de fenaison. Les marques Vicon fait aussi partie du groupe.

L’entreprise était en situation financière difficile depuis quelques années. En 2008, elle avait même dû vendre son usine de presses et de faucheuses de Geldrop aux Pays-Bas. C’est Kuhn qui en est aujourd’hui propriétaire. C’est cette usine qui fournira aussi John Deere en presses à grosses balles carrées pour l’Europe et dont la technologie et la propriété intellectuelle des mêmes presses servira en Amérique du Nord.

Kubota a été fondée presque au même moment en 1890 par Gonshiro Kubota. Son siège social est situé à Osaka au Japon. Elle fabrique des équipements agricoles, des moteurs, de la machinerie de construction et autres produits divers dont des pièces industrielles, de bâtiment, de construction et environnementaux. Kubota emploie plus de 25 000 travailleurs dans le monde et a rapporté des revenus globaux de 12 milliards $ au dernier exercice, dont une petite partie est issue du marché agricole.

à propos de l'auteur

La référence en nouvelles technologies agricoles au Québec.

Fondé en 1918, Le Bulletin des agriculteurs traite des tendances, des innovations et des dernières avancées en matière de cultures, d’élevages et de machinisme agricole dans le but de faire prospérer les entreprises agricoles d’ici.  

Commentaires