AGRO-100 en Afrique

Poursuivant son ascension dans les marchés internationaux, AGRO-100 de Joliette vient de recevoir une certification du gouvernement de la Côte d’Ivoire qui lui permettra de commercialiser dans ce pays du continent Africain au moins cinq des fertilisants foliaires de sa gamme de produits conçus et fabriqués dans la région de Lanaudière. Après presqu’une année d’échanges et de pourparlers, les autorités Ivoiriennes ont donné ces jours derniers le feu vert à l’entrée au pays des fertilisants AgroPhos, Agro Mn (manganèse) Agro Zn (zinc) Agro Salvador et Agro- B destinés, notamment, aux cultures du maïs, du cacao, des bananes et même du café.

Le président de AGRO-100, Stéphane Beaucage a fait savoir aujourd’hui que l’émission de ces certifications constituait pour l’entreprise du Québec une porte d’entrée privilégiée aux marché des nombreux états d’Afrique qui représentent des occasions de croissance extraordinaires dans un environnement économique dont le développement en émergence peut s’avérer exponentiel dans un contexte de marchés fortement libéralisés. Certaines cultures, bien que majoritairement vivrières, peuvent être uniquement commerciales en Côte d’Ivoire, a précisé monsieur Beaucage citant en exemple, le cas du cacao, dont toute la production est destinée à la vente. Dans ce contexte, les produits de AGRO-100 vont participer à accroître la productivité des exploitants agricoles locaux.

Pour AGRO-100, ces certificats de conformité et de non-toxicité permettront, par ailleurs, aux autorités de Côte d’Ivoire, comme aux producteurs agricoles, de bénéficier d’une sorte de traçabilité des produits; ce qui constitue une valeur ajouté importante aux produits de l’entreprise qui deviennent, du même coup, compatibles avec la nature et la physiologie des sols locaux. Ces certifications ont été émises en vertu des conclusions et des recommandations d’un laboratoire indépendant mandaté par les autorités de Côte d’Ivoire.

Monsieur Beaucage s’est déclaré enthousiasmé du fait de voir ainsi les produits de AGRO-100 contribuer, dans une modeste mesure,  à la relance du secteur agricole qui est un pilier de l’économie ivoirienne qui est soumis à un Programme national d’investissement agricole (PNIA) et d’un Programme d’appui à la sécurité alimentaire. Il s’agit de programmes majeurs d’un coût global de 2.000 milliards de FCFA sur un horizon qui s’étendra jusqu’en 2015.

La mise en œuvre de ces programmes permettra, aux dires du ministère Ivoirien de l’Agriculture, de réduire le taux de pauvreté de moitié, de sortir six millions de personnes de la faim et de stimuler la création d’industries de transformation des produits agricoles locaux typiques.

Le président de AGRO-100 a conclu en affirmant que cet accès aux marchés africains, via la Côte d’Ivoire, s’inscrit dans une stratégie de croissance très ciblée de l’entreprise qui veut ainsi participer, ultimement, à insuffler une nouvelle dynamique aux économies agricoles locales.

À propos de AGRO-100  

AGRO-100 est une entreprise spécialisée dans la recherche, la fabrication et la mise en marché d’intrants agricoles haute technologie qui valorisent l’utilisation des matières résiduelles fertilisantes. Pour AGRO-100, la viabilité environnementale exige de trouver des moyens innovateurs et d’utiliser des produits qui réduisent notre empreinte carbonique afin de préserver et de léguer aux générations futures un environnement fertile, en santé et riche en diversité. AGRO-100 recycle et réutilise les matières résiduelles fertilisantes (MRF) de façon avantageuse pour le milieu agricole.

 

à propos de l'auteur

Commentaires