Fin des lésions aux sites d’injection

Une bonne technique d’injection permet d’améliorer la qualité de la viande des vaches laitières.

Qu’ils le réalisent ou non, les producteurs laitiers sont aussi des producteurs de viande. La vente de vaches réformées et de veaux peut en effet représenter une bonne source de revenus à qui sait bien la gérer. Face à la concurrence des autres producteurs de viande sur ce marché et devant les craintes du consommateur quant à l’innocuité de la viande de bœuf, le producteur laitier a d’autant plus avantage à fournir une viande de qualité.

« Pour que la demande en boeuf augmente, nous devons mettre en marché un produit de très grande qualité », signale Edward Robb, directeur du secteur de la recherche en santé animale de Pharmacia Animal Health.

Les lésions aux sites d’injection sont imputables à une irritation causée par les injections intramusculaires. « Les transformateurs éliminent le tissu endommagé, mais la tendreté de la viande autour de la lésion reste réduite », explique Edward Robb.

Il propose les trucs suivants pour améliorer la qualité de la viande :

  • privilégier l’injection sous-cutanée lorsque c’est possible;
  • favoriser l’injection dans le cou, afin de préserver les muscles de valeur marchande plus élevée de l’arrière-train et des cuisses;
  • ne pas injecter plus de 10 cc de quelque produit que ce soit au même endroit;
  • sélectionner des produits injectables qui causent un minimum d’irritation aux tissus; et
  • suivre les instructions de l’étiquette concernant les périodes de retrait avant abattage.

« À antibiotiques équivalents, les producteurs laitiers devraient choisir celui qui leur permettra d’obtenir une meilleure qualité de viande », estime Edward Robb. La division de santé animale de Pharmacia déploie beaucoup d’efforts afin d’offrir des produits peu irritants pour les tissus, tels Excenel RTU en suspension stérile (non homologué au Canada) et Excenel en poudre stérile (connu aussi sous la marque de commerce Naxcel). Ces deux produits s’injectent sous la peau du cou et causent très peu ou pas du tout d’irritation au muscle, d’où une meilleure qualité de la viande. De plus, les doses recommandées sont faibles, ce qui a éliminé le besoin de recourir à plusieurs sites d’injection.

L’utilisation selon l’étiquette d’Excenel RTU en suspension stérile (non homologué au Canada), et d’Excenel/ Naxcel en poudre stérile ne requiert aucun retrait de lait, ce qui élimine les inquiétudes quant à la présence de résidus. La durée du retrait recommandé avant l’abattage est de zéro jour dans le cas d’Excenel /Naxcel et de deux jours dans celui d’Excenel RTU.

La ferme-laboratoire et les installations de recherche de Pharmacia Animal Health sont situées à Kalamazoo (Michigan).

Site(s) extérieur(s) cité(s) dans cet article :

Pharmacia & Upjohn Santé animale

http://www.pnuanimalhealth.ca/




Commentaires