Garde-manger en danger

Le dimanche 18 novembre dernier, plus de 550 agriculteurs, artisans de l’industrie agroalimentaires et consommateurs de la Montérégie ont rejoint, à Montréal, les 5 000 marcheurs afin de participer à la grande marche « Garde-manger en danger ». Cette initiative était organisée par l’Union des producteurs agricoles du Québec pour soutenir notre agriculture et encourager la consommation d’aliments d’ici.

« Notre alimentation ne doit plus servir de monnaie d’échange lors des ententes internationales. Les produits importés doivent être soumis aux mêmes normes de qualité sociales, sanitaires et environnementales, en vigueur au Canada », explique Christian St-Jacques, président de l’UPA de la Montérégie.

M. St-Jacques ajoute qu’informer les consommateurs grâce à la mise en place d’un étiquetage simple sur l’origine et la composition des aliments est également primordial.

« Les consommateurs s’intéressent de plus en plus à ce qu’ils trouvent dans leur assiette. Les gouvernements doivent s’engager à protéger et à soutenir notre agriculture et les produits d’ici, c’est une question de sécurité alimentaire », résume-t-il.

à propos de l'auteur

Commentaires