Les viandes duBreton lance un porc élevé sans antibiotiques

Montréal (Québec), 13 juin 2007 – Les amateurs de bonne chère soucieux de leursanté qui rêvaient de déguster un jour une viande de porc élevé sansantibiotiques peuvent enfin se réjouir : leur rêve est devenu réalité grâce auplus important producteur et transformateur de porc naturel et biologiqued’Amérique du Nord, Les Viandes duBreton.

Le raffinement du goût
« De plus en plus de consommateurs recherchent une alternative auxproduits conventionnels. Or, les qualités organoleptiques du porc duBretonélevé sans antibiotiques- un élevage qui nécessite 15 jours de travail de plusque celui d’un porc conventionnel – sont supérieures. Le résultat est probant: la viande du porc duBreton élevé sans antibiotiques offre une saveur, une jutosité et une tendreté exceptionnelles. La qualité de cette viande de porcse reconnaît d’ailleurs par l’uniformité de sa couleur, son persillage et sonpH, ce qui fera le bonheur des connaisseurs », explique Louis Adam, directeurdu développement pour Les Viandes duBreton.

Minutie sur toute la ligne
Chacune des étapes de l’élevage de ce nouveau porc duBreton élevé sans antibiotiques fait l’objet de contrôles minutieux. Qu’il s’agisse de lasélection des races en fonction de la saveur de la viande, du contrôle del’alimentation, de la minutie des découpes ou du parage des pièces à la main,rien n’est laissé au hasard. L’ensemble des activités d’élevage et detransformation des animaux est d’ailleurs certifié par Agro-Com, un organismeexterne indépendant reconnu par l’Agence canadienne d’inspection des aliments.

Soulignons d’ailleurs qu’afin de préserver l’intégrité des élevages, toutanimal qui, malgré toutes les mesures en place, devient malade estimmédiatement identifié, retiré de l’élevage et traité.

Comment le producteur parvient-il à élever des animaux sans recourir aumoindre antibiotique? La recette tient à la santé des animaux et àl’application de mesures strictes de biosécurité.

Des bonnes adresses
Pour préparer des plats tout aussi appétissants les uns que les autres,le porc élevé sans antibiotiques duBreton est offert dans une variété decoupes telles que filet mignon paré, côtelette désossée (coupe centre),côtelette avec os (style carré français), viande hachée extra maigre,côtelette de faux filet et escalope. Tout cela à des prix variant entre 7,64 $et 17,81 $ le kilogramme.

Le nouveau porc élevé sans antibiotiques est disponible notamment danstoutes les épiceries IGA (Sobey’s) à travers le Québec.

Produits offerts :

  • Filet mignon de porc
  • Côtelettes désossées de longe de porc (coupe centre)
  • Côtelettes de longe avec os, style carré français
  • Porc haché extra-maigre
  • Côtelettes de faux-filet de porc
  • Escalopes de longe de porc

DuBreton: Une entreprise familiale, une tradition de qualité
En 1944, un couple d’agriculteurs passionnés, Napoléon et AdrienneBreton, décident de bâtir une entreprise à leur image. Au fil des acquisitionset du développement d’autres compagnies, le groupe Aliments Breton FoodsCanada devient un des fleurons québécois de la production agroalimentaire.Deux générations plus tard, forte de cet héritage de qualité et d’innovation,la famille Breton ne cesse de confirmer sa présence dans différents secteursde cette industrie principalement au Canada, aux Etats-Unis et en Asie.

Spécialisée dans la transformation du porc, duBreton aspire à satisfaireles plus grands chefs au monde, au restaurant comme à la maison. Elle répandet démocratise une approche responsable en alimentation, qui implique lerespect de l’animal, de son milieu de vie, de son développement, de satransformation et de l’environnement global des fermes productrices. La raisond’être de duBreton est de contribuer à l’amélioration de la qualité de vie desgens par l’excellence de ses produits agroalimentaires.

Site(s) extérieur(s) cité(s) dans cet article :

Groupe Breton
http://www.dubreton.com/


Commentaires