Monsanto : modification de la structure des prix

Monsanto Canada a annoncé les détails d’une nouvelle structure d’établissement des prix de la technologie pour le maïs et les fèves de soya.

A compter de l’automne 2001 et à temps pour la saison des semailles de 2002, Monsanto instituera un frais de licence de semence pour les compagnies de semences intéressées à commercialiser les traits de Monsanto, incluant YieldGard(MD) et Roundup Ready (MD) pour le maïs et Roundup Ready(R) pour les fèves de soya. La modification de la structure des prix signifie que les fermiers feront un seul paiement pour la valeur combinée de la technologie et des semences, plutôt que de faire un paiement à la compagnie de semences et un autre paiement à Monsanto pour l’accès à sa technologie brevetée.

Le nouveau système de permis de semence s’applique uniquement au maïs et au soya. La société ne prévoit pas changer la structure de prix du canola.

« La modification de la structure de prix a été introduite pour simplifier les achats des agriculteurs des marques de semences qu’ils préfèrent utiliser », a expliqué Jim Inksetter, directeur de biotechnologie pour l’Est du Canada pour Monsanto Canada.

Les éléments de l’entente actuelle d’utilisation de la technologie de Monsanto, incluant l’administration et les exigences liées aux semences demeureront en vigueur.

« Il est important pour les agriculteurs de comprendre que ce changement s’applique uniquement à la structure des prix, pas nécessairement aux prix eux-mêmes », a expliqué Inksetter. « En réponse aux commentaires de nos clients, nous simplifions l’achat pour les agriculteurs. »

Inksetter a ajouté que la technologie de Monsanto offre une valeur importante aux agriculteurs et aux compagnies de semence et prévoit que les compagnies continueront d’offrir des semences avec les traits de Monsanto en se basant sur leur valeur.

En 2000 seulement, Monsanto Company a investi environ 588 millions $ US en recherche et développement axé sur la promotion de produits nouveaux et améliorés pour les agriculteurs. Le bénéfice tiré du système de licence de semence de Monsanto permettra à la société de continuer d’investir dans de nouvelles technologies, dans le développement de nouveaux hybrides et variétés et dans la recherche en génomique. Ces investissements, à leur tour permettront d’ajouter des bénéfices pour les clients et leur fonctionnement pour les années à venir.

« Nos technologies liées au maïs et au soya continuent d’offrir aux agriculteurs de nombreux avantages et nous maintenons notre engagement à offrir des technologies aux exploitants pour améliorer la productivité et la rentabilité de leurs exploitations agricoles », a déclaré Inksetter.

Monsanto Canada, dont le siège social se trouve à Winnipeg, au Manitoba, est un fournisseur chef de file de solutions technologiques et de produits agricoles qui améliorent la productivité des fermes.

Site(s) extérieur(s) cité(s) dans cet article :

Monsanto

http://www.monsanto.com/




Commentaires