Nouvelle version d’un vaccin contre la grippe porcine

Montréal (Québec), 30 juin 2003 – L’entreprise qui a lancé au Canada le premier vaccin de l’industrie pour lutter contre la grippe porcine de sous-type H1N1 présente une nouvelle formulation du vaccin sous le nom de MaxiVac* H1N1. Commercialisé auparavant sous le nom de MaxiVac* Flu, la formule améliorée mise au point par Schering-Plough Santé Animale demeure le seul vaccin monovalent offert aux vétérinaires et aux éleveurs de porcs du Canada qui soit spécialement conçu pour les aider à lutter contre le sous-type H1N1 de la grippe porcine.

La grippe porcine est l’une des maladies respiratoires les plus courantes chez le porc. Une épidémie de cette grippe peut engendrer des pertes économiques importantes pour les éleveurs.

« La grippe porcine est un virus très présent au Canada, explique Dr Louis Coulombe, vétérinaire, services techniques de la division des produits destinés aux porcs de Schering-Plough. Mais bien que le sous-type prévalent du virus soit H1N1, la plupart des fabricants n’offrent que des vaccins combinés qui contiennent les deux sous-types du virus, H1N1 et H3N2, et ce, malgré le signalement de peu de cas d’infection par ce dernier sous-type au Canada. »

MaxiVac H1N1 répond aux besoins exprimés par la grande majorité des éleveurs et des praticiens canadiens : vacciner contre la grippe porcine au besoin, plutôt que procéder à une vaccination générale afin de combattre des sous-types inexistants du virus.

« Outre le fait que la vaccination d’un porc contre un sous-type viral dont il n’est pas porteur est totalement antiscientifique, lui donner, sans raison valable, un antigène pour les deux sous-types amènera son système immunitaire à se surmener, mobilisant une énergie nécessaire au maintien de sa croissance, poursuit le docteur Coulombe. Quant à déterminer, lorsque des anticorps H3N2 sont présents dans son organisme, si l’origine est le vaccin ou le sous-type de terrain réel, ce serait pure conjecture. »

Les scientifiques et les vétérinaires de Schering-Plough Santé Animale entretiennent un dialogue constant avec les praticiens spécialisés dans les élevages porcins pour rester à l’affût des questions qui pourraient justifier d’apporter des améliorations aux vaccins. C’est ce qui a conduit à changer l’adjuvant de MaxiVac* H1N1 pour Emunade*. Emunade, l’adjuvant huile dans eau breveté de la compagnie utilisé dans MaxiVac*M+ et dans M+Pac*, procure une immunité rapide et durable. Il offre également une excellente facilité d’injection et une réaction tissulaire minimale pour un meilleur confort général pendant le processus de vaccination.

MaxiVac H1N1* est offert en fioles de 25 (50 mL), 50 (100 mL) et 125 (250 mL) doses afin de convenir à des exploitations porcine de toutes tailles. Ce produit est prêt à l’emploi : aucune préparation n’est requise. Il faut administrer une dose de 2 mL de MaxiVac H1N1 en injection intramusculaire aux porcs de quatre semaines ou plus. Une injection de rappel doit être pratiquée de la même façon deux ou trois semaines plus tard.

MaxiVac H1N1 fait partie de la famille de vaccins de qualité contre la grippe porcine de Schering-Plough Santé Animale, qui compte également MaxiVac M+, MaxiVac* Excell et MaxiVac* Platinum.

Chef de file en fabrication et mise en marché de produits biologiques, pharmaceutiques et de spécialités pour les animaux de compagnie et de production, Schering-Plough Santé Animale est une division de Schering Canada inc., société de recherche consacrant ses efforts à la découverte, à l’élaboration, à la fabrication et à la commercialisation de produits pharmaceutiques à l’échelle mondiale.

Site(s) extérieur(s) cité(s) dans cet article :

Shering-Plough Santé animale
http://www.sp-animalhealth.com/


Commentaires