Ligne de temps

10 actions pour des contrôles plus efficaces

Depuis le temps qu’on utilise des pesticides sur la ferme, je devrais tout avoir ça en tête. Pourtant, je réalise que j’ai tendance à sauter quelques étapes à l’occasion. J’ai beau noter, m’informer, connaître mes produits disponibles, il m’arrive de passer par-dessus quelques subtilités.

Une chance maintenant, je peux lire les descriptions des produits directement sur l’ordinateur. Pas mal plus facile que d’essayer de lire les étiquettes sur les bidons écrits en pattes de mouche. C’est difficile de bien doser les bons adjuvants quand on fait nous même des combinaisons de produits. Je planifie, j’écris ma stratégie et au beau milieu du champ, woups… un doute. Attends, minute! Je commence par le sulfate ou par l’acide citrique? Je téléphone à mon représentant. J’obtiens une réponse rapidement qui me permettra de bien réussir ma pulvérisation. En fait, je réalise que pour réussir notre objectif de réduire de 25% nos utilisations de pesticides, ça ne se résume pas seulement à appliquer moins de produits. Je dois agir sur différents points qui me permettront d’être plus efficace.

  • Mieux connaître mes mauvaises herbes.
  • Faire un bon dépistage au champ régulièrement et à pieds (meilleur pour la santé).
  • Lire les étiquettes et les guides de recommandations.
  • Monter une stratégie globale avec un plan B et C.
  • Changer les produits (produit qui fait le même travail avec indice de risque moins élevé).
  • Vérifier le pH de l’eau et ajuster au besoin. Pratique que j’avais laissé de côté et j’y reviens parce qu’on peut réellement améliorer l’efficacité de plusieurs produits.
  • Bonne bouillie et bon volume d’eau avec les bons jets.
  • Respecter le plus possible les conditions météorologiques optimales.
  • Pulvérisation chirurgicale : Faire de plus petits pulvérisateurs pour les endroits vraiment infestés nous permet d’économiser du produit (moins d’hectares à l’heure au profit d’une meilleure performance environnementale).
  • Se former, s’informer et s’organiser pour avoir accès à un support d’accompagnement technique.

Ça représente énormément de travail. Plus j’y porte attention, meilleurs sont nos résultats. C’est encourageant!

à propos de l'auteur

Agriculteur et collaborateur

Paul Caplette est passionné d’agriculture. Sur la ferme qu’il gère avec son frère en Montérégie-Est, il se plaît à se mettre au défi et à expérimenter de nouvelles techniques. C’est avec enthousiasme qu’il partage ses résultats sur son blogue Profession agriculteur.

Articles récents de Paul Caplette

Commentaires