Celui qui est considéré comme le champion du semis direct, Jocelyn Michon, était à la commission sur les pesticides cette semaine. Il est accompagné sur la photo de son fils Jean-Nicolas. Photo : Nicolas Mesly

Jocelyn Michon défend le glyphosate

Le glyphosate est le seul outil présentement disponible pour lutter contre les mauvaises herbes en semis direct permanent

La commission sur les pesticides bat son plein cette semaine à Québec. Le seul producteur invité à titre personnel à présenter un mémoire, Jocelyn Michon, a défendu l’utilisation du glyphosate dans un système de semis direct avec cultures de couverture. Un système qui favorise un sol vivant et performant.

Équiterre demande de bannir le glyphosate

Équiterre a demandé de bannir le glyphosate. Tandis que la Fondation David Suzuki a proposé d’interdire l’atrazine, le chlorpyrifos et les néonicotinoïdes.

Bannir les pesticides les plus à risque, investir massivement dans une recherche indépendante, introduire le principe de précaution dans le processus d’homologation des pesticides, voici les principales recommandations formulées par Équiterre et la Fondation David Suzuki lors des audiences de la commission parlementaire sur les pesticides qui a lieu ces jours-ci à Québec.


Le désherbage électrique fait son entrée en Europe.

Une alternative aux herbicides : le désherbage électrique

L’équipement commence sa commercialisation en Europe

Tout le débat actuel sur l’utilisation des herbicides en agriculture et la Consultation générale sur l’utilisation des pesticides qui a lieu cet automne à Québec nous amènent ce questionnement : Quelles sont les alternatives au désherbage chimique? En Europe, une nouvelle technologie fait parler d’elle. Le désherbeur électrique développé par le groupe suisse Zasso et commercialisé […] Lire la suite

Décisions partagées envers le glyphosate

Les Producteurs de grains dit prendre acte des déclarations de Santé Canada et de ses mises en garde

Les décisions et avis continuent de diverger quant à la dangerosité du glyphosate qui a reçu des évaluations très différentes récemment au Canada et en France.



Un autre son de cloche sur le glyphosate

En Ontario, entre 1983 et 2013, les superficies de maïs-grain ont augmenté de 11 % et les surfaces en soya de 188 %. De leur côté, les rendements du maïs-grain et du soya ont gonflé respectivement de 74 % et de 54 %. Pendant la même période de 30 ans, la quantité totale d’herbicides utilisée […] Lire la suite