« Les plants ont l’air fou, les feuilles mortes et les nouvelles feuilles s’entremêlent » Vincent Chifflot

Le maïs repart

«On voit des plants où les feuilles 4 et 5 sont sorties alors que les feuilles 1, 2 et 3 sont mortes.»

Après le gel de la fin mai, plusieurs producteurs de maïs se sont inquiétés en voyant les feuilles des plants brunir et se dessécher. L’agronome Vincent Chifflot constate heureusement que le maïs est reparti à bien des endroits.

Ce champ de blé a été semé le 22 avril. Cette photo prise il y a à peine une semaine révèle à quel point le blé prend de l’avance.

Une vieille pratique à remettre au goût du jour ?

Julien Harton expérimente le semis du blé de printemps à la volée sur sol gelé

Un producteur de Saint-Épiphane, près de Rivière-du-Loup, expérimente le semis du blé de printemps à la volée sur sol gelé. Agréablement surpris, il nous parle des avantages de cette technique.



Sèmeriez-vous un hybride super hâtif ?

Sèmeriez-vous un hybride super hâtif ?

« Semer un hybride très hâtif pour arriver sur le marché avant les autres, c’est une stratégie qui peut être très intéressante »

Quelqu’un a eu l’idée de semer un hybride de maïs très hâtif pour pouvoir le vendre avant le début des récoltes et profiter d’un meilleur prix. Est-ce une stratégie intéressante ? Intrigués, nous avons décidé d’explorer l’idée.


Il semble que mai va donner lieu à des précipitations régulières. Donc, contrairement à l’an dernier, on aurait de l’eau, mais sans excès.

«Le printemps s’annonce pas trop pire!»

Certains producteurs ont commencé à préparer le terrain et ont même rapporté avoir soulevé de la poussière

Revivrons-nous ce printemps la sécheresse de l’an dernier? Pas selon le site météo WeatherTrend 360, qui s’attend plutôt à des pluies régulières en mai. L’agronome Gilles Corno énumère les défis auxquels les producteurs pourraient faire face selon les prévisions printanières.

Conjuguer travail minimum et cultures intercalaires

Conjuguer travail minimum et cultures intercalaires

«C’est surtout sur le coût de production que ça a paru»

Qu’est-ce qu’on peut faire de mieux comme travail du sol? Un producteur raconte comment il a fait évoluer ses pratiques culturales au fil des ans en délaissant, notamment, le labour au profit du travail minimum et aux cultures intercalaires.


Peter Johnson encourage les producteurs à garder l’esprit ouvert, citant une étude selon laquelle 27% du rendement d’une culture repose sur l’habileté du producteur.

Blé : les clés du rendement

27% du rendement d’une culture repose sur l’habileté du producteur

Peter Johnson est considéré comme LE spécialiste des céréales en Ontario. L’agronome se questionne à fond sur les moyens de maximiser le rendement dans le blé. Voici certains éléments-clés à prendre en considération.

La fréquence et l’amplitude des vagues de chaleur n’ont pas augmenté aux États-Unis depuis un siècle.

Climat : si la tendance se maintient…

Qu’en est-il des sécheresses? C’est une interrogation qui arrive à point compte tenu de la sécheresse qu’a connue le Québec en 2020

Subissons-nous plus de sécheresses qu’avant? Recevons-nous moins de pluie? L’agronome Jeff Schussler met les pendules à l’heure et examine les répercussions sur les cultures.


Une température élevée conduit à une diminution de l’efficacité de la photosynthèse et donc à une baisse du rendement.

Le maïs a-t-il plus chaud qu’avant? Oui et non!

Les changements climatiques ont eu des effets surprenants sur l’agriculture jusqu’à maintenant

L'agronome Jeff Schussler analyse les changements climatiques survenus au cours des dernières décennies et décrit leurs effets sur le maïs et le soya. Des effets qui ne sont pas toujours ceux qu’on imagine!

Comment bien faire son lit de semence ?

Comment bien faire son lit de semence ?

Un bon lit de semence est essentiel pour permettre au sol de remplir ses fonctions.

Un bon lit de semence est essentiel pour permettre au sol de remplir ses fonctions. Voici quelques conseils pour en améliorer la préparation.