Célia Conway décrit aux participants les essais en cours à la Ferme Sprédor. En combinant les résultats obtenus à cet endroit à ceux des autres fermes participantes, on devrait en arriver à optimiser l’utilisation des fongicides contre le Sclérotinia.

Sclérotinia, une maladie sournoise

«On en met ou pas, un fongicide?»

Sous nos latitudes, c’est avant tout le Sclérotinia que les producteurs ont à l’œil. Il apparaît clairement qu’il ne peut y avoir de recette pour contrôler ce sournois champignon. Alors, «on en met ou pas, un fongicide?» La réponse en intéressera certainement plusieurs.

Faire entrer le chaulage dans l’ère de la précision

On entreprend un projet de recherche ambitieux pour accroître la précision et la fiabilité des recommandations de chaulage

Trop souvent oublié, le chaulage va de toute évidence faire parler de lui au cours des prochaines années. Le manque de précision en termes de chaulage a conduit un spécialiste à entreprendre un programme de recherche sur le sujet.


L’expérience d’un producteur avec l’avoine et la féverole

Voici l’expérience vécue par Martin Bourgeault de la Ferme Bograin avec l’avoine et la féverole

Dans ce troisième article d’une série, le producteur Martin Bourgeault de la Ferme Bograin de Saint-Germain-de-Grantham, près de Drummondville, parle de sa motivation à cultiver des cultures de couverture et de son expérience avec l’avoine et la féverole.

Photo : André Piette

Temps dur pour les intercalaires

Les fortes chaleurs de juillet et le manque d’eau se répercutent aussi sur les cultures semées en intercalaire

Il y a des feuilles de maïs qui roulent au Québec. Un peu dans l’ouest, beaucoup dans l’est, pour résumer à grands traits. Les fortes chaleurs de juillet conjuguées à des précipitations inférieures à la normale font sentir leur effet. Et si on jette un coup d’oeil entre les rangs de maïs, on peut constater […] Lire la suite


La présence d’un grand nombre de vers de terre est le signe d’une bonne structure de sol. Photo : Vicky Villiard

Quelle culture de couverture choisir? (2/3)

Voici l’avis de Sylvie Choquette du Groupe Conseil agricole de la Côte-du-Sud

Dans ce deuxième article d'une série sur les cultures de couverture, Le Bulletin des agriculteurs a interrogé Sylvie Choquette. La spécialiste du Groupe Conseil agricole de la Côte-du-Sud parle de ses préférences selon les conditions du champ.

Radis, avoine et pois semés le 2 août et photographiés le 16 octobre. L’avoine atteinte 36 pouces et le pois 50 pouces. Photo : Vicky Villiard

Quelle culture de couverture choisir après une céréale?

Voici l’avis de l’agronome Vicky Villiard du Club Durasol Drummond

Les cultures de couverture peuvent stimuler la productivité d’un champ l’année suivante et même celle d’après confirme de nombreux essais scientifiques. Mais quelles choisir? Le Bulletin des agriculteurs vous présente une série de trois articles sur le sujet. Dans ce premier article, on a interrogé la spécialiste Vicky Villiard.



«On a remarqué que les hybrides modernes consomment de l’azote un peu
plus tard que ceux d’il y a 20 ans», précise le spécialiste.

Azote fractionné : le stade V6-V7 dans la mire

La consommation d’azote du plant de maïs croît de facon exponentielle à partir de ce stade et elle culmine un peu avant la sortie des croix

La consommation d’azote du plant de maïs croît de façon exponentielle à partir de ce stade et elle culmine un peu avant la sortie des croix.


Ce plantule a pourri après avoir été percé par le ravageur. (Source : Stéphane Myre)

Des conditions «idéales» pour le ver fil-de-fer

Si vous constatez que la population d’un champ de maïs est clairsemée, il est possible que la faute incombe au ver fil-de-fer

Les conditions printanières froides et humides soulèvent des inquiétudes de la part de spécialistes vis-à-vis la présence possible de ver fil-de-fer. Voici leurs recommandations pour prévenir cette problématique.

L’agronome Annie Desrosiers a évalué que le passage de la picoteuse dans ce champ a endommagé seulement 2% des plants. (Photo : Annie Desrosiers)

Que faire contre le croutage?

Dans certains sols argileux, la levée du maïs est affectée par du croutage

Les premiers semis de maïs ont commencé à émerger. Certains champs ont atteint ou même dépassé le stade 2-3 feuilles. Or, on observe par endroits que dans les sols de texture fine, un croutage a rendu la levée plus difficile.