125 producteurs agricoles jumelés aux 125 députés de l’Assemblée nationale

Longueuil (Québec), 5 juin 2003 – « A partir d’aujourd’hui, les députésde l’Assemblée nationale se souviendront que, derrière cette activitééconomique qu’est l’agriculture, il y a d’abord et avant tout des hommes etdes femmes de passion qui travaillent à nourrir la population, tous animés parun grand idéal d’action collective ».

C’est en ces mots que s’est exprimé aujourd’hui M. Laurent Pellerin,président de l’Union des producteurs agricoles, lors d’un point de presse tenuà Québec à l’occasion d’une vaste activité de sensibilisation déployée parl’UPA, activité intitulée Opération charme 125.

Opération charme 125, c’est d’abord un geste de rapprochement auprès desélus de l’Assemblée nationale. 125 producteurs et productrices ont été jumelés aux 125 députés québécois, toutes allégeances politiques confondues, pour leur remettre en personne un document faisant état des enjeux actuels de l’agriculture québécoise, le tout dans un esprit de franche cordialité. Chaque député s’est vu jumeler à un agriculteur ou à uneagricultrice pour l’occasion.

« L’objectif de l’Opération charme 125 est de rappeler aux députés qu’ilsdevront penser aux agriculteurs et aux agricultrices et qu’ils pourront mettreun visage à chaque fois qu’ils auront à prendre une décision sur un dossierqui touche l’agriculture », de préciser M. Pellerin.

Et des décisions au cours des prochains mois, il pourrait y en avoirplusieurs. Le nouveau gouvernement aura en effet à prendre position dans denombreux grands dossiers critiques. Il aura, entre autre, à reconnaître,valoriser et promouvoir l’importance des secteurs agricole et forestier,mettre de l’avant les mesures adéquates pour procurer une améliorationtangible du revenu dans les secteurs agricole et forestier, ajuster laréglementation et sa mise en oeuvre en fonction des mesures d’accompagnementet prendre fait et cause pour les producteurs québécois auprès du gouvernementfédéral.

Rappelons que le Québec compte près de 44 000 agriculteurs etagricultrices qui oeuvrent sur 33 000 fermes. L’agriculture, représente à elleseule des ventes à la ferme de près de 6 milliards de dollars, ce qui en faitl’activité la plus importante du secteur primaire. Au-delà de 60 000 emploissont directement liés à l’agriculture et le Québec exporte pour plus de3 milliards de dollars en produits agricoles. Quant au secteur forestier, ilest composé de 128 000 productrices et producteurs qui possèdent près de6,6 millions d’hectares, soit 71 % du territoire rural québécois. Plus de90 000 emplois directs sont liés au secteur forestier.

« Nous sommes plus de 150 000 agriculteurs et agricultrices, producteurset productrices forestiers à travailler quotidiennement pour fournir desaliments de qualité à un prix parmi les plus bas au monde et à mettre envaleur la forêt privée, dans toutes les régions du Québec. Souhaitons que nosdéputés, au moment des grandes décisions touchant l’agriculture et la forêt,se souviendront de leurs 125 producteurs “jumelés” et également de cesmilliers d’hommes et de femmes dont le labeur se doit d’être justementreconnu », a conclu M. Pellerin.

Site(s) extérieur(s) cité(s) dans cet article :

Union des producteurs agricoles (UPA)
http://www.upa.qc.ca/

Commentaires