79e Congrès de l’UPA : « Semer pour demain »

Longueuil (Québec), 25 novembre 2003 – « Semer pour demain! C’est ce que font chaque jour les agriculteurs et agricultrices, inlassablement. Par le soin qu’ils apportent à la terre, par leur détermination à préserver un patrimoine chèrement acquis, mais également par leur acharnement à défendre leurs droits et leur volonté de récolter leur juste part pour le travail accompli. C’est cela aussi… semer pour demain! »

C’est en ces termes que le président de l’Union des producteurs agricoles (UPA), M. Laurent Pellerin, a présenté le thème du 79e congrès annuel de l’UPA qui se tiendra du mardi 2 décembre au vendredi 5 décembre prochain, au Centre des congrès de Québec. « Semer pour demain », un thème qui témoigne de la volonté des producteurs et productrices de maintenir l’agriculture québécoise bien vivante et de transmettre aux générations futures l’héritage et les valeurs qu’ils défendent ardemment, en dépit des difficultés rencontrées.

Autant l’agriculture aura été au coeur de l’actualité au cours des 12 derniers mois, autant les sujets de réflexion seront nombreux et chauds durant les quatre jours du congrès de l’UPA.

Entre autres sujets, le congrès laissera une large place aux discussions entourant la sécurité du revenu, la fiscalité municipale et les programmes agricoles, autant de questions préoccupantes pour les agriculteurs et agricultrices qui traversent, rappelons-le, une crise du revenu sans précédent. À cela s’ajoutent l’effondrement du secteur bovin à la suite de la découverte d’un cas unique d’ESB, la chute des prix dans la production céréalière qui perdure depuis plusieurs mois, la prolongation du temps d’arrêt de la production porcine qui paralyse le développement de ce secteur, etc.

Par ailleurs, la nécessité, voire le développement, de nos outils de mise en marché collective sera aussi discutée durant le congrès. « Alors que nos gouvernements réduisent leur soutien à l’agriculture, alors que les négociations de l’OMC laissent planer leur menace quant au maintien de la gestion de l’offre, fragilisant notre industrie, il est nécessaire plus que jamais de défendre notre modèle agricole québécois qui nous a permis, jusqu’à maintenant, de nous en sortir collectivement », de souligner M. Pellerin.

L’établissement des jeunes en agriculture occupera également une place importante au congrès. À cet égard, plusieurs solutions sont en déjà place alors que d’autres sont en exploration. Les congressistes en profiteront pour faire le point sur la question.

Autres sujets d’actualité, l’environnement et l’aménagement du territoire seront aussi au programme. Les questions posées par le rapport du BAPE sur la production porcine et les interrogations quant à l’avenir de la Loi sur la protection du territoire agricole alimenteront les discussions durant le congrès.

Notons également que 2003 est une année élective pour l’UPA. Les candidats à la présidence et aux deux vice-présidences devront faire connaître leurs intentions le mardi 2 décembre et présenteront leur exposé en réunion plénière le jeudi 4 décembre. S’il y a des élections, les résultats du vote seront connus le lendemain matin.

Parmi les moments forts du congrès, mentionnons :

  • le discours du président général, M. Laurent Pellerin, le mardi 2 décembre, vers 14 h 15;
  • le discours de la ministre québécoise de l’Agriculture, Mme Françoise Gauthier, le mercredi 3 décembre, vers 11 h 15;
  • le discours du secrétaire parlementaire du ministre de l’Agriculture et de l’Agroalimentaire et député de Portneuf, M. Claude Duplain, le jeudi 4 décembre, à 14 h 15
  • l’activité soulignant le 10e anniversaire des Clubs-conseils en agroenvironnement.

Site(s) extérieur(s) cité(s) dans cet article :

Agriculture Canada
http://Aceis.AGR.CA/

Clubs-conseils en agroenvironnement
http://www.clubsconseils.org

Ministère de l’agriculture des pêcheries et de l’alimentation du Québec (MAPAQ)
http://www.agr.gouv.qc.ca/

Union des producteurs agricoles (UPA)
http://www.upa.qc.ca/

Commentaires