Accusés de ménager l’industrie agroalimentaire, les États-Unis saluent le plan anti-obésité de l’OMS

Genève (Suisse), 22 janvier 2004 – Le secrétaire américain à la Santé Tommy Thompson a salué le plan anti-obésité de l’Organisation mondiale de la Santé (OMS), s’efforçant de dissiper les doutes sur la position des États-Unis, soupçonnés de courber l’échine devant l’industrie agro-alimentaire.

« Je sais qu’il y a eu des questions quant à la position américaine », a déclaré Tommy Thompson à la presse à la suite d’une réunion de l’Organisation mondiale de la Santé. Il a souligné que Washington avait donné son soutien à une résolution demandant aux 192 pays membres de l’Assemblée mondiale de la Santé, qui se réunit tous les mois de mai, d’approuver officiellement la Stratégie mondiale de l’OMS sur le régime alimentaire, l’activité physique et la santé.

L’administration Bush a été accusée par certains militant de céder aux pressions de l’industrie agro-alimentaire et de tenter d’édulcorer le plan de l’OMS. Jeudi, la commission de l’OMS a accepté une proposition américaine qui donnerait un mois supplémentaires aux gouvernements pour faire leur commentaire sur ce plan, ce qui selon les détracteurs des Américains, leur laissera plus de temps pour faire campagne contre le projet.

Mais Tommy Thompson a assuré que ce mois supplémentaire était nécessaire pour assurer que les consignes soient « davantage fondées sur des faits scientifiques ».

Des responsables américains ont critiqué l’étude de l’OMS utilisée pour élaborer la stratégie de lutte contre l’obésité. Ils se sont notamment élevés contre le fait de voir certains types d’aliments, notamment ceux contenant des teneurs élevées en graisse et en sucre.

Quelque 300 millions de personnes dans le monde sont obèse et 750 millions d’autres présentent une surcharge pondérale, dont 22 millions d’enfants de moins de cinq ans, selon la force de travail internationale sur l’obésité.

Source : AP

Site(s) extérieur(s) cité(s) dans cet article :

Organisation mondiale de la santé (OMS)
http://www.who.int/

Commentaires