Aide financière aux organismes de gestion des bassins versants

Québec (Québec), 23 mars 2002 – Le ministre d’Etat aux Affaires municipales et à la Métropole, à l’Environnement et à l’Eau, M. André Boisclair, a profité de son passage au colloque du Comité de concertation et de valorisation du bassin de la rivière Richelieu (COVABAR) pour annoncer une aide financière de 100 000 $ au Regroupement des organisations de gestion de bassin versant du Québec (ROBVQ). Il a aussi informé l’auditoire qu’une somme de 380 000 $ sera remise aux 19 organismes de bassin en activité qui ont été identifiés prioritaires par le ministère de l’Environnement, ceci afin de soutenir la

mise en oeuvre de la gestion intégrée par bassin versant au Québec. Chaque
organisme de bassin recevra ainsi 20 000 $.

« J’entends ainsi appuyer des organismes qui mettent déjà en pratique une
approche qui est la voie de l’avenir pour la gestion de l’eau au Québec: la
gestion intégrée par bassin versant. Il s’agit d’une approche qui est déjà
appliquée depuis un bon nombre d’années en Europe et en Amérique du Nord et
qui a fait l’objet d’une recommandation dans le rapport de la Commission sur
la gestion de l’eau au Québec, publié en 2000 », a déclaré le ministre
Boisclair. Celui-ci a rappelé que cette approche favorise la concertation
ainsi que la conciliation des intérêts des divers acteurs avec la protection,
la restauration ou la mise en valeur de l’une de nos plus précieuses
ressources, l’eau.

L’approche de gestion intégrée par bassin versant permet donc de prendre
en considération l’effet cumulatif des activités humaines. Elle facilite la
conciliation des usages de l’eau à l’intérieur d’un territoire délimité par
des frontières naturelles.

Rappelons que le ROBVQ est un organisme national qui vise notamment à
promouvoir la gestion de l’eau par bassin versant, à supporter l’action de ses
membres ainsi qu’à faire connaître les positions des organismes de bassin
versant du Québec auprès de la population, des municipalités et des différents
utilisateurs des cours d’eau, en collaboration avec les instances
gouvernementales concernées.

Site(s) extérieur(s) cité(s) dans cet article :

Ministère de l’Environnement du Québec

http://www.menv.gouv.qc.ca

Commentaires