Aide pour implanter des réseaux de télécommunication à large bande passante dans les villages

Québec (Québec), 6 juillet 2004 – Le ministre de l’Education, monsieurPierre Reid, conjointement avec la présidente du Conseil du trésor et ministreresponsable de l’Administration gouvernementale, madame Monique Jérôme-Forget,et le ministre des Affaires municipales, du Sport et du Loisir, monsieur Jean-Marc Fournier, ont confirmé aujourd’hui la deuxième phase du programme« Villages branchés du Québec » et annoncé l’ajout d’une somme de 75 millions dedollars pour en poursuivre l’implantation. « Grâce à cette somme, nous pourronsprogresser dans les projets soumis par les partenaires régionaux, dans lecadre de ce programme. Ainsi, les commissions scolaires qui souhaitentimplanter un réseau de communication à large bande passante, afin de doterleurs établissements d’outils favorisant l’atteinte des objectifs de laréforme de l’éducation en cours et, par conséquent, la réussite des élèves,pourront disposer des ressources nécessaires », a déclaré monsieur Reid.

Il est important de noter que les projets retenus reposent sur destechnologies éprouvées qui permettent d’offrir un service répondant auxbesoins des milieux concernés et pouvant évoluer en fonction de ces besoins.Dans tous les cas, ils doivent démontrer de manière convaincante et nonéquivoque que la solution retenue est la plus rentable et que des économiessubstantielles pourront ainsi être réalisées, et ce, sans perte du point devue qualité, performance ou durabilité.

Un partenariat scolaire, municipal et privé qui profite à tous les citoyens
D’abord créé pour répondre à une demande des commissions scolaires, quifaisaient face à un accroissement rapide de leurs besoins en matière detélécommunication, tant sur le plan pédagogique qu’administratif, le programme« Villages branchés du Québec » vise également à susciter la concertation localeet régionale entre les milieux scolaire et municipal.

Les projets retenus contribuent par ailleurs à rendre accessibles, à meilleur coût, l’accès Internet à haute vitesse et d’autres services avancés de télécommunication pour les entreprises et les ménages, par l’intermédiaire des partenaires télécommunicateurs systématiquement impliqués dans le déploiement des infrastructures régionales.

A cet égard, le ministre Jean-Marc Fournier a rappelé que ce programmepouvait être qualifié de structurant pour le Québec parce qu’il permet ledéploiement d’infrastructures de communication à haut débit sur l’ensemble duterritoire, particulièrement dans des municipalités éloignées des centresurbains. « L’égalité dans l’accès aux technologies est un principe de base dudéveloppement de la société québécoise et l’accès à une infrastructureInternet à haut débit est essentiel pour intégrer les régions dans l’économiedu savoir », a affirmé monsieur Fournier.

Un programme crucial pour la concrétisation du gouvernement en ligne
Madame Monique Jérôme-Forget a pour sa part souligné que la mise de fondsannoncée aujourd’hui porte à 150 millions de dollars l’investissementgouvernemental dans le programme « Villages branchés du Québec », qui estcrucial pour la concrétisation du gouvernement en ligne. « Le branchement detoutes les régions pour stimuler leur développement économique, ladécentralisation de l’administration publique et l’accessibilité des servicesgouvernementaux en ligne pour tous les citoyens et citoyennes du Québec fontpartie des priorités gouvernementales », a soutenu la présidente du Conseil dutrésor et ministre responsable de l’Administration gouvernementale. « Ledéveloppement de prestations électroniques de services à l’intention descitoyens et citoyennes ainsi que les échanges électroniques nécessaires entreeux, avec les acteurs régionaux et les différents ministères et organismes dugouvernement ne connaîtront un véritable essor que si nous pouvons compter surune infrastructure de communication performante dans l’ensemble des régions duQuébec. C’est dans ce contexte que l’annonce faite aujourd’hui prend tout sonsens », a conclu la ministre.

Site(s) extérieur(s) cité(s) dans cet article :

Ministère de l’éducation du Québec (MEQ)
http://www.meq.gouv.qc.ca/

Ministère des Affaires municipales et de la Métropole
http://www.mam.gouv.qc.ca/

Commentaires