Avec quels biocarburants John Deere va-t-il rouler ?

France, 6 avril 2006 – Ce ne sera certainement pas l’utilisation d’huile végétale brute, qu’il rejette catégoriquement pour l’utilisation de ses moteurs d’anciennes comme de nouvelles générations ayant recours à des rampes communes d’injection.

D’autres carburants ont également été expérimentés. On citera par exemple le E-diesel (mélange constitué de 15 % d’éthanol, de 80 % de gazole et de 5 % d’additifs). Il reste intéressant du fait d’une réduction des émissions de particules et d’oxyde d’azote mais la présence d’éthanol le rend plus facilement inflammable et donc certains risques peuvent en découler.

Un carburant de synthèse pourrait apparaître comme un bon compromis. En effet, le BTL (biomass to liquid – ou carburant de synthèse), permet une réduction importante des émissions polluantes et de la consommation (entre 2 et 5 %). Selon le constructeur de Saran, ce carburant de synthèse pourrait être utilisé à 100 % dans les moteurs de la marque sans risque, mais à l’heure actuel, il est encore en phase de développement expérimental. Issu de la transformation chimique du bois, de cultures ou de résidus de cultures, il reste toutefois d’un coût élevé.

Milfeuille Presse / TV Agri sur Terre-net.fr, article complet disponible sur http://www.terre-net.fr/outils/fiches/fichedetail.asp?id=29932

Site(s) extérieur(s) cité(s) dans cet article :

John Deere
http://www.deere.com/

Commentaires