Belgique : la ministre de la Santé ordonne la destruction d’un champ d’OGM

Bruxelles (Belgique), 18 juin 2002 – La ministre belge de la Santé, Magda Aelvoet, a ordonné la destruction d’un champ de colza génétiquement modifié appartenant au groupe pharmaceutique franco-allemand Aventis, a-t-on appris auprès de son cabinet.

Aventis devra mettre fin d’ici au 21 juin à une expérience qu’elle mène à Salles (sud) « parce qu’elle n’a pas respecté les conditions imposées lorsqu’une autorisation lui a été accordée en mars dernier », précise le ministère dans un communiqué.

Afin d’éviter la propagation du matériel génétiquement modifié provenant des parcelles d’essai, la Belgique exige qu’une distance d’au moins 1000 mètre sépare un champ de colza génétiquement modifié d’un autre champ de colza.

Or, le champ d’Aventis à Salles se situe à seulement 880 mètres d’un champ commercial de colza. « Par conséquent, l’autorisation n’est plus valable et le champ devra être détruit », précise ce communiqué.

Par mesure de précaution, le champ commercial de colza sera également détruit vu la possibilité de croisement entre les cultures des deux champs. La société Aventis prendra les frais à sa charge.

Source : AFP

Commentaires