Campagne contre les géants de l’agroalimentaire

À la lumière d’un classement peu reluisant en matière de politiques sociales des dix plus grandes entreprises de transformation alimentaire, Oxfam international amorce une importante campagne de dénonciation.

Capture d’écran 2013-03-05 à 13.49.55Les dix plus grands transformateurs alimentaires de la planète négligent les droits des agriculteurs des pays en voie de développement, selon l’organisation internationale. Leur bilan en matière de protection de l’environnement n’est pas non plus très reluisant.

Ainsi, selon Oxfam international : «Les «dix géants » de l’agroalimentaire négligent les droits des millions de personnes fournissant, dans les pays en développement, les terres, la main-d’œuvre, l’eau et les matières premières nécessaires à la fabrication de leurs produits. »

Bien que plusieurs de ces grandes entreprises tentent d’intégrer des valeurs de développement durable dans leurs pratiques, elles n’en font pas assez pour « rompre avec une tradition centenaire qui leur permet de tirer parti d’une main-d’œuvre et de terres bon marché pour réaliser des bénéfices colossaux et de fabriquer des produits de grande consommation à un coût social et environnemental inacceptable. »

Sauf Unilever, aucune ne s’est engagée à payer un prix équitable aux agriculteurs qui les fournissent. Ironiquement, 80 % des personnes souffrant de la faim dans le monde travaillent en production alimentaire.

Rappelons qu’une entreprise qui s’inscrit dans une démarche de développement durable ne doit pas simplement protéger l’environnement, mais également améliorer son bilan social et économique.

La campagne «la face cachée des marques» s’attaquera d’abord aux inégalités rencontrées par les femmes qui cultivent le cacao.

Pour en savoir plus : http://www.oxfam.org/fr/cultivons/lafacecachedesmarques

 

oxfam

Commentaires