Cap sur les 18 tm/ha

Mike Neeley, responsable des ventes au Canada et au Mexique chez Croplan Genetics - Photo : André Dumont

La semaine dernière, le semencier Croplan invitait les producteurs à un après-midi d’information de pointe sur le site d’Expo-Champs à Saint-Liboire. Le Bulletin.com en a profité pour s’entretenir avec Mike Neeley, le directeur des ventes pour le Canada et le Mexique.

Le Bulletin.com : Jusqu’où pouvons nous pousser les rendements dans le maïs?
Mike Neeley : Si nous voulons nourrir la planète dans 20 ans, nous devons atteindre des rendements de 18 tonnes à l’hectare (300 boisseaux à l’acre). Nous devrons produire plus de maïs, sur moins de superficie. Je crois qu’un tel rendement peut être atteint à plusieurs endroits, même au Québec. (Au Québec en 2010, la moyenne de rendement dans le maïs-grain était de 9,62 tm/ha.)

Le Bulletin.com : Comment y arriverons-nous?
Mike Neeley : Ce sera 50 % par la génétique et 50 % par la régie. Il faut y aller champ par champ, être conscient du type de sol, de la variété qu’on y sème et de comment cette culture sera traitée. Il faut se demander : quel est le maximum que je peux faire?

Le Bulletin.com : Les pratiques en grandes cultures sont-elle très différentes aux États-Unis?
Mike Neeley : Nous fertilisons plus aux États-Unis. Nous mettons plus de potasse, plus de phosphate et c’est parce que nous visons de très hauts rendements. À mon avis, les producteurs du Québec devront envisager d’utiliser plus d’engrais dans leur marche vers de meilleurs rendements.

Les saisons sont plus courtes et il a moins d’unités thermiques au Québec, donc le défi pour obtenir les rendements optimaux est encore plus grand. De plus, le nombre d’acres au Québec est limité. Les producteurs doivent maximiser le potentiel de chaque acre.

Le Bulletin.com : Les applications foliaires sont-elles la voie de l’avenir?
Mike Neeley : Les producteurs du Québec doivent envisager les applications d’engrais foliaire pour avancer (vers de meilleurs rendements). Offrir à la plante les bons nutriments au bon moment est l’une des plus importantes choses que vous puissiez faire pour une plante pour maximiser son rendement.

Les applications foliaires sont relativement nouvelles aux États-Unis, mais il s’en fait plus parce que nous faisons plus d’analyses foliaires. Plusieurs producteurs font des essais et comprennent que certaines génétiques ont besoin d’engrais à un stade plus tardif, alors ils en appliquent.

Croplan Genetics est la marque de semences du fabricant et fournisseurs d’intrants Winfield Solutions, propriété de Land O’Lakes Coop, une coopérative basée au Minnesota. Au Québec, les produits Croplan sont distribués dans le réseau des Agrocentres.

Commentaires