Capital Financière agricole investit 500 000 $ dans l’entreprise La Préférence

Québec (Québec), 21 mars 2005 – Capital Financière agricole inc., filiale d’investissement de La Financière agricole du Québec, est heureuse d’annoncer un investissement de 500 000 $ dans la compagnie La Préférence, située à Montréal.

La Préférence
C’est en 1960 que Christos Simitsakos, jeune immigrant grec récemment arrivé à Montréal, ouvre sa première boucherie, sur l’avenue du Parc. En 1975, il en ouvre une seconde, sur la rue Beaulieu. Dix ans plus tard, il exploite cinq boucheries sur l’île. En 1992, il fonde, avec ses trois fils, la compagnie La Préférence.

Il s’agit d’une entreprise familiale qui exploite une usine de transformation de poulets, desservant les marchés du Québec, de l’Ontario et des provinces de l’Atlantique. Ce transformateur alimentaire commercialise, dans de multiples formats, des produits avicoles frais ou surgelés, sous des marques privées ou sous le nom La Préférence.

L’investissement de Capital Financière agricole, qui s’est associée à d’autres partenaires financiers majeurs, soit la Banque de développement du Canada (BDC) et la Banque nationale grecque (NBG), permettra à La Préférence de construire une nouvelle usine de 2 400 m2 à Laval, répondant à toutes les exigences en matière de salubrité. Elle pourra ainsi augmenter substantiellement sa capacité de production et viser de nouveaux marchés.

Capital Financière agricole
Capital Financière agricole offre du capital de risque pour soutenir des projets rentables et structurants pour le développement des secteurs agricole et agroalimentaire. Elle désire intervenir principalement dans des projets de transformation et de distribution de produits alimentaires, qui contribuent à augmenter les débouchés des produits agricoles québécois. Elle peut également intervenir dans des projets en amont du secteur primaire et dans le domaine agricole.

« Ce nouveau projet d’investissement de Capital Financière agricole nous permet d’appuyer une entreprise en plein essor, issue d’une des communautés culturelles les plus dynamiques du Québec », explique le ministre de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation, M. Yvon Vallières.

« Nous sommes un partenaire d’action, de préciser M. Paul Dupont, président et chef de l’exploitation de Capital Financière agricole. Cette entente nous donne la possibilité de soutenir, en association avec d’autres partenaires financiers, des promoteurs d’envergure qui disposent d’une expertise dans la transformation et la distribution alimentaire, et dont le projet permettra de développer de nouveaux marchés pour la volaille produite au Québec. »

Site(s) extérieur(s) cité(s) dans cet article :

Banque de développement du Canada (BDC)
http://www.bdc.ca/

La Financière agricole du Québec
http://www.financiereagricole.qc.ca

Ministère de l’agriculture des pêcheries et de l’alimentation du Québec (MAPAQ)
http://www.agr.gouv.qc.ca/

Commentaires