Carences nutritives en cours d’été

Plusieurs facteurs peuvent intervenir dans la croissance et le développement d’une culture durant la saison. Les carences nutritives sont du nombre.

L’âge du plant, les conditions environnementales et l’hybride de maïs concerné sont des éléments qui peuvent influencer les symptômes d’une carence nutritive observée au champ.

Les éléments nutritifs dont une culture risque le plus de manquer sont l’azote (N), le phosphore (P) et le potassium (K), puisque ce sont les éléments majeurs, ceux dont le maïs a besoin en plus grande quantité. Les symptômes d’une carence nutritive peuvent être différents au cours d’une saison, suivant les changements dans les conditions climatiques. Il est recommandé de procéder aux analyses de sol et de fumier pour établir un plan de fertilisation correspondant aux besoins de la culture.

Voici quelques informations agronomiques sur les principales carences, gracieuseté de Dekalb.

Azote
La carence en N peut être observable toute l’année, si elle n’est pas corrigée par l’épandage en bandes latérales. Une analyse de tissus foliaires peut être effectuée pour déterminer les besoins en N de la culture. De plus, l’Université de Guelph accepte le principe de l’analyse de N avant l’épandage en bandes (au cours des deux premières semaines de juin) pour évaluer les besoins en N.

Une fois le taux d’application déterminé, l’opération devrait être complétée avant la fin du stade huit feuilles, afin d’éviter d’endommager les racines et de brûler les feuilles. Des buses à jet dirigé et les nouvelles buses en « Y » peuvent être utilisées pour éviter le contact de l’engrais avec le feuillage.

L’absorption de l’azote par le plant de maïs augmente au stade V8. La recherche démontre que, pour les hybrides de maïs modernes (après 1990), l’absorption de N après la floraison compte en moyenne pour 56 % du N total dans le grain. Les mêmes travaux ont aussi montré que, quand la teneur en N est optimale, le plant absorbe davantage de P, de K et de soufre.

Phosphore
L’absorption de P augmente rapidement après le stade V6 du développement du plant de maïs et se poursuit jusqu’à la maturité.

En situation de carence en P, le plant pourrait être incapable de combattre les stress. Le P est souvent appliqué en bandes, comme engrais de démarrage; cependant, il semble que le maïs présente un meilleur potentiel de rendement quand le sol est riche en P sur l’ensemble du profil racinaire.

Potassium
Le K est important pour la circulation de l’eau, des nutriments et des glucides. L’absorption de K par le plant de maïs prend fin peu après l’apparition des soies. Les plants carencés en K éprouvent des difficultés à absorber l’eau et le N du sol, ce qui risque d’aggraver le stress de la sécheresse.

Il est important d’amender suffisamment le sol avec une source de K, telle que de la potasse, car les symptômes de carence en K peuvent passer inaperçus jusqu’à ce qu’il soit trop tard pour corriger la situation.

à propos de l'auteur

Articles récents de André Dumont

Commentaires