Chrysomèle résistante à YieldGard

Les doutes du chercheur Mike Gray, de l’Université de l’Illinois, se sont avérés fondés : la chrysomèle des racines du maïs a développé une résistance à la technologie YieldGard Bt dans des champs du nord-ouest de l’Illinois.

Il s’agit de la chrysomèle de l’ouest et pour l’instant, la résistance n’est confirmée que dans deux comtés. Par contre, des populations de chrysomèle difficiles à contrôler ont été rapportées dans des régions du Minnesota et au Dakota du Nord.

La nouvelle a été publiée dans Farm Journal à la fin septembre.

Des premiers cas de chrysomèle résistante à la protéine CryBb1 (YieldGard) avaient été documentés en Iowa en 2011.

Mike Gray suggère aux producteurs qui ont de la chrysomèle résistante ou qui croient en avoir de choisir du soya pour 2013, ou d’opter pour des hybrides avec deux technologies. On peut aussi utiliser un maïs non-Bt, avec des insecticides du sol.

L’article du Farm Journal n’en fait pas mention, mais la résistance pourrait être apparue en raison de l’absence d’un refuge de 20 %, tel que prescrit par les autorités aux États-Unis comme au Canada.

Aux États-Unis, la pression de la chrysomèle des racines du maïs a été particulièrement forte cette année, en raison d’un hiver doux. Monsanto et Dow AgroSciences rapportent que leurs hybrides SmartStax, qui contiennent deux technologies contre la chrysomèle, ont bien bien résisté à cet insecte présent dans le sol.

Commentaires