Chuck Strahl tourne le dos aux agriculteurs canadiens en abandonnant les programmes provinciaux de sécurité du revenu agricole

Longueuil (Québec), 25 juillet 2007 – La coalition des Producteurs de grains Ontario-Québec (PGOQ) déplore que le gouvernement fédéral Conservateur abandonne les agriculteurs canadiens en refusant de participer au programme proposé de gestion des risques (PGR) en Ontario, comme au programme de l’Assurance stabilisation des revenus agricoles (ASRA) au Québec.

C’est en effet ce qu’a indiqué le ministre de l’Agriculture du Canada,M. Chuck Strahl, par ses commentaires du 24 juillet 2007. Selon ceux-ci,Ottawa ne participera pas au projet-pilote de trois ans du PGR annoncé le moispassé par la ministre de l’Agriculture de l’Ontario, Mme Leona Dombrowski, pasplus qu’au programme ASRA existant depuis de nombreuses années au Québec. « Jene peux pas croire que le ministre Strahl ait une perspective d’aussi courtevue. Après 18 mois de sensibilisation, il croit toujours que la question dusoutien au revenu agricole peut s’appliquer en improvisant une solutionmur-à-mur, où ce qui est bon pour la Saskatchewan doit forcément l’être pourl’Ontario, a déclaré M. William Van Tassel, président de la coalition PGOQ.L’argent est là et l’ASRA québécoise s’avère un excellent programmecomplémentaire au programme canadien de stabilisation des revenus agricoles(PCSRA). Pourquoi donc M. Strahl refuse de faire bénéficier du même succès lesfermes familiales d’ailleurs au Canada ? »

Le PGR et l’ASRA sont des programmes d’assurance élaborés pour soutenirles revenus agricoles lors de périodes où les subventions internationales fontplonger les cours mondiaux des denrées agricoles. Ces subventionsinternationales sont le principal facteur ayant causé la chute des revenusagricoles au cours des cinq dernières années. La coalition PGOQ demande que leprogramme ASRA et le nouveau programme PGR soit assumés en partage selon laformule habituelle de 60-40 entre le gouvernement fédéral et les provincesrespectivement. En refusant de participer comme partenaire fédéral auxprogrammes PGR de l’Ontario et de l’ASRA au Québec, M. Strahl annonce auxagriculteurs de partout au Canada que son gouvernement ne les aidera pas dansle développement des programmes régionaux adaptés à leurs besoinsparticuliers. Ce concept de flexibilité régionale est pourtant admis etfonctionnel dans d’autres secteurs économiques.

« M. Strahl doit montrer aux familles agricoles le respect que nousméritons en reconnaissant que l’agriculture de ce pays est complexe etdiversifiée, ajoute M. Van Tassel. Nous sommes de fiers entrepreneurs et nousnous trouvons forcés à quémander continuellement au gouvernement fédéral pourde minces portions du surplus fédéral afin de pouvoir maintenir la productiond’aliments de qualité et le dynamisme des communautés rurales. »

La coalition des Producteurs de grains Québec-Ontario représente quelque41 000 familles agricoles du Québec et de l’Ontario qui produisent etcommercialisent les grains de céréales et de plantes oléagineuses.

Site(s) extérieur(s) cité(s) dans cet article :

Agriculture Canada
http://Aceis.AGR.CA/

Commentaires