Commission sur l’avenir de l’agriculture : pour un Québec sans OGM

Montréal (Québec), 21 septembre 2006 – Greenpeace accueille avec satisfaction la confirmation, par le gouvernement du Québec, de la tenue de larges consultations publiques dans le cadre d’une commission indépendante sur l’avenir de l’agriculture.

« Durant les six premiers mois de 2007, les citoyens et les citoyennesauront la chance de s’exprimer publiquement sur leurs préoccupations enmatière de sécurité alimentaire, de santé et d’environnement », déclareEric Darier, responsable de la campagne contre les OGM pour Greenpeace.

« Le système agricole et alimentaire actuel est une source majeure deproblèmes environnementaux qui nuisent à la santé humaine et environnementale.Cette commission constitue l’opportunité de faire émerger un véritableconsensus sur la question, au Québec, pour une alimentation et des habitudesalimentaires plus saines, et pour une agriculture et un systèmeagroalimentaire qui soient plus respectueux de l’environnement.

« Sur le dossier des OGM (organismes génétiquement modifiés), Greenpeaceespère que cette commission recommandera notamment au gouvernement, que leQuébec devienne une zone sans OGM, comme il en existe déjà, ailleurs dans lemonde(1). En attendant, le gouvernement Charest devrait mettre en placel’étiquetage obligatoire des OGM, comme le parti libéral l’avait promis » deconclure Eric Darier.

Note : (1) http://www.gmofree-europe.org/

Site(s) extérieur(s) cité(s) dans cet article :

Greenpeace Canada
http://www.greenpeacecanada.org/

Commentaires