Compte-rendu de la réunion semi-annuelle de la FCA

Longueuil (Québec), 30 juillet 2009 – La Fédération canadienne de l’agriculture (FCA) s’est réunie cette semaine, à Kelowna, en Colombie-Britannique, à l’occasion de sa réunion semi-annuelle de 2009. La réunion semi-annuelle offrait une occasion à des dirigeants agricoles venus de partout au Canada et représentant l’ensemble des régions et des produits agricoles de discuter des enjeux et des défis, de proposer des solutions réalistes et de bâtir de nouveaux partenariats dans le but de renforcer l’industrie dans son ensemble. Cette année, le thème de la réunion était le « Retour à la profitabilité à la ferme ».

« La réunion semi-annuelle de la FCA est une occasion pour les membres de se réunir à mi-chemin durant l’année pour réévaluer les priorités et améliorer les stratégies », a déclaré Laurent Pellerin, président de la FCA. « En plus de l’important travail accompli au sein des comités, les membres ont écouté les exposés d’une variété de conférenciers et ont participé à des discussions portant sur des questions clés qui touchent le secteur de l’agroalimentaire. »

L’une de ces questions clés était la situation urgente à laquelle font face les éleveurs de bétail et particulièrement de porcs. Les membres ont entendu le témoignage du président du Conseil canadien du porc (CCP), Jurgen Preugschas, qui a fait le point sur le plan de transition proposé par le secteur et les mesures immédiates qu’il faut absolument prendre.

Les dirigeants agricoles canadiens étaient heureux d’avoir l’occasion d’entendre Steve Thomson, député nouvellement élu et ministre de l’Agriculture de la Colombie-Britannique, et le président de la Fédération canadienne des municipalités (FCM), le maire Basil Stewart. Les membres de la FCA se sont engagés à collaborer avec la FCM pour mettre en oeuvre les recommandations du rapport qu’elle a publié récemment et qui s’intitule HTCanada rural : la vision et la voix nationales qui s’imposentTTHT.

Les invités à la réunion semi-annuelle ont participé également à une discussion animée avec Roger Larson, de l’Institut canadien des engrais, au sujet des prix compétitifs des engrais et des fusions dans ce secteur. Larry Ruud a donné un exposé au sujet de One Earth Farms, une grande entreprise agricole qui dirigera notamment des opérations d’élevage de bétail et de culture de céréales et d’oléagineux dans les provinces des Prairies, dans le cadre d’un partenariat avec les Premières nations.

D’autres points saillants incluaient un débat d’experts sur le changement climatique mettant en vedette Dale Enerson, directeur du Programme des crédits de carbone du National Farmers Union (NFU), Karen Haugen-Kozyra, de Climate Change Central, Emily MacNair, coordonnatrice de l’Initiative pour le changement climatique du ministère de l’Agriculture de la Colombie-Britannique, et Dan Stinson O’Gorman, directeur du Système canadien de crédits compensatoires pour les gaz à effet de serre d’Environnement Canada.

Les membres de la FCA ont exprimé des réserves au sujet d’éléments clés du plan du gouvernement canadien, et particulièrement au sujet de la contrainte de 25 ans imposée aux agriculteurs dans le contexte des projets de culture sans labour et ont souligné le contraste avec le programme nettement plus avantageux pour les agriculteurs créé par le NFU aux États-Unis. La FCA a hâte de faire des commentaires à propos des documents du gouvernement afin de s’assurer que le programme de compensation de la fixation du carbone est intéressant pour les agriculteurs.

Site(s) extérieur(s) cité(s) dans cet article :

Conseil canadien du porc (CCP)
http://www.canpork.ca/

Fédération Canadienne de l’agriculture
http://www.cfa-fca.ca/

Fédération canadienne des municipalités (FCM)
http://www.fcm.ca/

Commentaires