Conjoncture américaine : l’agriculture marque le pas

Washington (États-Unis), 13 juin 2001 – La tendance économique n’a pas notablement changé au cours des deux derniers mois aux Etats-Unis et serait même un peu moins bonne, selon le dernier rapport de la Réserve fédérale sur l’activité économique publié mercredi.

« La plupart des régions indiquent que l’activité économique a été peu changée ou en léger ralentissement en avril et en mai, » lit-on dans le rapport de la banque centrale américaine dit aussi « Livre beige » d’après la couleur de sa couverture.

Les informations contenues dans cette étude — elles sont tirées de données récoltées avant le 4 juin — seront utilisées par le comité de politique monétaire de la Fed, le Fomc, lors de sa prochaine réunion concernant les taux d’intérêt les 26 et 27 juin.

La Fed a déjà réduit ses taux directeurs de 250 points de base (deux points de pourcentage) depuis janvier pour empêcher l’économie américaine de sombrer en récession. De nombreux analystes s’attendent à un nouvel assouplissement monétaire fin juin.

D’autant que le rapport de la Fed souligne qu’il y a peu de signes inflationnistes tandis qu’on observe une certaine détente sur le marché du travail. « Les salaires et les prix sont modérés, » note la Fed, mis à part quelques tensions « importantes » dans le domaine de l’énergie et de la santé.

Le ton du Livre beige est dans la lignée de sa précédente livraison du 2 mai. Toutes les régions de la Banque centrale faisaient alors état d’un ralentissement de l’activité économique.

La plupart des douze régions de la Fed font état d’une baisse de l’activité industrielle ou à tout le mois d’une activité manufacturière faible.

« Le seul point positif est la poursuite de la croissance dans le domaine de la prospection énergétique, » estime la Fed alors que le secteur minier est stable, que le BTP se stabilise et que l’agriculture marque le pas.

Les dépenses de consommation sont qualifiées de « terne ». Même le tourisme montre des signes de faiblesse. Ainsi, les taux d’occupation des hôtels à Manhattan en mars et avril ont été de dix points de pourcentage inférieurs à leurs niveaux douze mois auparavant.

S’il conforte les anticipations d’une nouvelle baisse des taux de la Fed, le Livre beige ne permet pas de dire de quelle ampleur elle sera (de 50 ou 25 points de base), estiment toutefois les analystes.

Source : Reuters

Commentaires