Consultation publique sur le stockage et la fertilisation

Québec (Québec), 7 mai 2009 – La ministre du Développement durable, de l’Environnement et des Parcs, Mme Line Beauchamp, annonce la tenue d’une consultation publique de 60 jours sur un projet de règlement modifiant les normes relatives aux exploitations agricoles. « Ce projet de règlement propose de nouvelles dispositions touchant l’épandage et le stockage des fumiers qui tiennent compte des connaissances acquises ces dernières années. De plus il prévoit des mesures permettant de mieux protéger l’environnement en facilitant le contrôle sur le terrain dans le secteur agricole », a déclaré la ministre.

Des projets pilotes touchant l’aménagement des amas au champs pour lesélevages sur fumier solide, suivis par un comité scientifique, et des essaissur l’utilisation des appareils à aspersion basse pour l’épandage de lisier debovin, réalisés par l’Institut de recherche et de développement enagroenvironnement (IRDA), ont permis d’acquérir de nouvelles connaissancesscientifiques et techniques sur lesquelles s’est basé le MDDEP pour mettre del’avant les modifications proposées. Ces modifications permettront, entreautres, aux éleveurs de bovins de boucherie et de bovins laitiers d’utiliserdes appareils d’épandage à aspersion basse pour la fertilisation des sols dansle respect de certaines conditions permettant la protection efficace del’environnement.

De plus, le projet prévoit permettre l’entreposage des fumiers en amas,selon certaines conditions et sur recommandation et suivi d’un agronome. Cettemodification facilitera le travail des agriculteurs tout en maintenantl’objectif de préserver l’environnement.

Le projet de modification réglementaire prévoit également que lesproducteurs agricoles tenus de produire un bilan phosphore, le transmettent auMDDEP à chaque année avant le début de la saison de culture. Ce bilan faitétat de la relation entre les apports en phosphore et la capacité des sols etdes cultures à les prélever. Cette mesure contribuera sans aucun doute àrenforcer l’application du Règlement et à améliorer la protection des sols etdes cours d’eau, le bilan de phosphore demeurant l’outil privilégié pourassurer la conformité réglementaire en matière de fertilisation.

D’autres modifications plus techniques sont aussi prévues à ce nouveaurèglement. Elles visent toutes la clarification du Règlement et lasimplification du travail des agriculteurs.

« Je suis persuadé que les modifications proposées favoriseront la mise enplace d’une agriculture durable qui appuiera les efforts déjà déployés par lesagriculteurs québécois pour mieux protéger l’environnement », a fait savoir leministre de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation et ministreresponsable des régions de Chaudière-Appalaches et du Centre-du-Québec, M.Laurent Lessard.

Rappelons que le Règlement sur les exploitations agricoles vise àaméliorer et à protéger la qualité des eaux de surface, notamment celles deslacs et des cours d’eau. Le REA établit des normes qui visent le respect de lacapacité des rivières du Québec à supporter les activités agricoles, entreautres en encadrant la gestion des déjections animales et la culture desvégétaux.

Les personnes qui désirent soumettre leurs commentaires sont invitées àle faire par écrit d’ici le 19 juillet 2009. Tous les renseignements à cesujet ainsi que le texte du projet de règlement sont disponibles dans le siteWeb du Ministère au www.mddep.gouv.qc.ca.

Site(s) extérieur(s) cité(s) dans cet article :

Institut de recherche et de développement en agroenvironnement (IRDA)
http://www.irda.qc.ca/

Ministère de l’agriculture des pêcheries et de l’alimentation du Québec (MAPAQ)
http://www.mapaq.gouv.qc.ca

Ministère Développement durable, de l’Environnement et des Parcs du Québec
http://www.menv.gouv.qc.ca

Commentaires