Céréales, maïs-grain et oléagineux : paiement final de l’année d’assurance 2006-2007

Lévis (Québec), 15 février 2008 – La Financière agricole a procédé, comme prévu à son calendrier de paiement en assurance stabilisation des revenus agricoles (ASRA), au versement du paiement final pour l’année d’assurance 2006-2007 aux producteurs de céréales, maïs-grain et oléagineux. Ce paiement final est de plus de 52 M$. Les compensations totales pour 2006-2007 pour le produit céréales, maïs-grain et oléagineux sont de 244,5 M$, et les contributions des producteurs, de 100,1 M$.

Le revenu stabilisé pour l’année d’assurance 2007 est évalué à 824,26 $/ha pour l’avoine, à 926,36 $/ha pour le blé d’alimentation animale, à 1 089,28 $/ha pour le blé d’alimentation humaine, à 1 486,07 $/ha pour le maïs-grain, à 875,86 $/ha pour l’orge, à 1 089,96 $/ha pour le canola et à 980,25 $/ha pour le soya. La compensation pour l’année 2007 est de 379,45 $/ha pour l’avoine, de 393,97 $/ha pour le blé d’alimentation animale, de 393,52 $/ha pour le blé d’alimentation humaine, de 305,27 $/ha pour le maïs-grain, de 391,533 $/ha pour l’orge, de 475,98 $/ha pour le canola et de 110,62 $/ha pour le soya. Les superficies assurées, en hectares, pour l’année 2007 totalisent 112 346 pour l’avoine, 23 533 pour le blé d’alimentation animale, 32 741 pour le blé d’alimentation humaine, 381 631 pour le maïs-grain, 99 879 pour l’orge, 5 751 pour le canola et 193 624 pour le soya.

Rappelons que La Financière agricole verse des avances aux producteurs selon le cycle d’écoulement des produits propre à chaque secteur. Pour le produit céréales, maïs-grain et oléagineux, le calendrier prévoit une première avance de 40 % de la compensation nette en décembre de l’année concernée, une deuxième de 70 % de la compensation nette en avril de l’année suivante, et le paiement final en janvier de l’année suivante.

Avec un encours de prêts qui atteint 4,3 milliards de dollars et des valeurs assurées qui s’élèvent à plus de 4,6 milliards de dollars, La Financière agricole joue un rôle de premier plan dans le développement du secteur agricole et agroalimentaire québécois. Pour assurer la stabilité économique et financière des entreprises, elle met à leur disposition des produits et des services de qualité en matière de protection du revenu et d’assurance agricole, de capital de risque, ainsi que de financement agricole et forestier. Pour ce faire, elle compte sur une équipe multidisciplinaire qui ouvre dans un réseau de centres et de comptoirs de services répartis sur l’ensemble du territoire québécois.

Site(s) extérieur(s) cité(s) dans cet article :

La Financière agricole du Québec
http://www.financiereagricole.qc.ca

Commentaires