Créer des zones de gestion de champ

Déterminé à explorer le potentiel des semis de maïs à taux variables, Billy Beaudry a entrepris en 2014 une expérience unique : jumeler trois sources d’information pour établir des zones de gestion. « On ne fait pas de miracles en changeant les populations, mais considérant le faible coût d’application sur ma ferme, je crois que ça peut être intéressant », dit-il

Le producteur de Saint-Valerien, en Montérégie, a d’abord examiné des cartes de types de sol générées à partir de photos satellites de ses champs, expérimentant ainsi avec l’outil R7 de WinField, actuellement en déploiement dans le réseau des Agrocentre.

Comme deuxième source, il a fait circuler un quatre-roues équipé du Soil Optix de Practical Precision sur deux de ses champs. Développé en Europe, l’outil mesure la radiation naturelle du sol, pour déterminer les endroits d’où seront prélevés des échantillons de sol soumis des tests tout à fait différents, qui permettent de générer des cartes de pH, de types de sol, d’infiltration d’eau et de disponibilité de certains éléments nutritifs.

Il a aussi ressorti ses cartes de rendement de maïs des années antérieures. Finalement, les trois sources d’information lui donnaient à peu près les mêmes contours de zones de potentiel de rendement dans les champs ciblés.

« L’imagerie satellite donne moins d’information que le Soil Optix, confirme le producteur. Tout ça est très intéressant, mais malgré la quantité d’information que je peux avoir sur un champ, je n’ai pas encore trouvé de spécialiste capable de me dire comment faire pour en tirer profit et augmenter mes rendements. »

Consulter la carte des taux de semis

Billy Beaudry s’est quand même avancé à semer son maïs à cinq différents taux dans le même champ, de 74 000/ha à 94 000/ha, osant même pousser à 98 800/ha dans une petite zone. Un hybride de Croplan a été choisi en fonction de son potentiel à haute densité, puis des photos satellites ont été prises à environ cinq reprises pendant la saison. Tous les autres instrants ont été appliqués à taux fixe.

Consulter la carte de rendement

L’hybride a bien répondu. Aux taux de semis le plus élevé, le rendement a atteint 12,9 Tm/ha. Toutefois, le réponse à la population n’était pas directe partout dans le champ, comme le révèlent ces cartes.

Lisez notre article complet sur les outils pour établir des zones de gestion dans Le Bulletin des agriculteurs de janvier 2015.

Screen Shot 2015-01-23 at 2.18.36 PMBilly Beaudry sera conférencier au Rendez-vous végétal le 11 février prochain.  Il expliquera sa démarche pour évaluer la pertinence des technologies d’agriculture de précision pour son entreprise. Une conférence à ne pas manquer! Pour vous inscrire, cliquez ici.

à propos de l'auteur

Articles récents de André Dumont

Commentaires