Découverte d’un nouveau cas de vache folle aux États-Unis

Washington (États-Unis), 13 mars 2006 – Un nouveau cas de vache folle (ESB), le troisième depuis 2003, a été découvert aux Etats-Unis, mais la viande de l’animal concerné n’a jamais été utilisée pour l’alimentation animale ou humaine, a indiqué lundi le ministère de l’Agriculture américain.

Il s’agit du même cas que celui qui avait été détecté vendredi et pour lequel les services vétérinaires américains avaient décidé de procéder à des examens complémentaires au cours du week-end.

L’animal se trouvait dans une ferme de l’Alabama (sud), a indiqué l’USDA. « Un vétérinaire local a euthanasié et prélevé des échantillons sur l’animal qu’il a envoyé pour des analyses complémentaires qui ont été effectués dans des laboratoires que nous avons sous contrat à l’Université de Georgie (sud-est) », a indiqué l’USDA dans un communiqué.

Ces résultats se sont révélés non concluants et d’autres examens ont ensuite été effectués dans un laboratoire de l’USDA dans l’Iowa (centre) qui ont permis d’établir la présence de traces d’ESB dans les échantillons.

« L’animal a été enterré dans la ferme et n’est pas entré dans la chaîne d’alimentation animale ou humaine », a-t-on indiqué de même source.

Il s’agit du 3e cas de vache folle découvert aux Etats-Unis depuis 2003. Les deux autres avaient touché des animaux vivant dans l’Etat de Washington (nord-ouest) et du Texas (sud).

L’USDA a indiqué qu’elle travaillait en collaboration avec les autorités vétérinaires de l’Alabama pour conduire une étude épidémiologique afin de rassembler toutes les informations sur le troupeau d’origine de cet animal. Selon l’USDA, la vache contaminée se trouvait dans cette ferme de l’Alabama depuis moins d’un an.

Le cas d’ESB découvert dans l’Etat de Washington concernait une vache qui était venue du Canada voisin.

Le fait que les examens effectués dans le laboratoire de l’Iowa soient concluants « est suffisant pour que nous confirmions que l’animal a été testé positif à l’ESB et c’est pourquoi nous faisons cette annonce aujourd’hui », a déclaré le chef des services vétérinaires de l’USDA John Clifford, cité dans le communiqué.

Il a ajouté que des résultats plus détaillés seraient disponibles d’ici la fin de la semaine.

Selon les premières indications, la vache décédée serait assez âgée, peut-être de plus de dix ans. « Cela indiquerait que l’animal est né avant l’interdiction d’utiliser des farines animales en 1997 », a estimé M. Clifford.

Le fait de nourrir le bétail avec des farines d’origine animale a été identifié comme le vecteur le plus probable de la transmission de l’ESB d’un animal à un autre, a rappelé l’USDA.

La découverte de cas d’ESB aux Etats-Unis est à l’origine de la décision de certains pays, comme le Japon, de suspendre les importations de viande de boeuf en provenance de ce pays.

Source : AFP

Site(s) extérieur(s) cité(s) dans cet article :

United States Department of Agriculture (USDA)
http://www.usda.gov/

Commentaires