De la terre à la table, une nouvelle charcuterie voit le jour

Saint-Rémi-de-Tingwick (Québec), 23 mars 2004 – Le ministère de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation (MAPAQ) et le Conseil régional de concertation et de développement du Centre-du-Québec (CRCDCQ) sont heureux de contribuer à l’ouverture de la charcuterie La Jambonnière.

La croissance des entreprises passe de plus en plus par la valeur ajoutée au produit primaire. Cette approche est probante et se solde régulièrement par une augmentation marquée du nombre d’employés. À cet égard, la charcuterie de M. Marco Couture et de sa conjointe, Mme Lyne Groleau, est un exemple éloquent. Avec des investissements totaux de 518 000 $, l’entreprise devrait créer trois nouveaux emplois pour en porter le nombre total à cinq. Ce projet vient dynamiser l’économie de la municipalité de Saint-Rémi-de-Tingwick et des environs.

Exploitant le concept « de la terre à la table », La Jambonnière fabriquera une gamme variée de produits de charcuterie (saucisses, brochettes, produits fumés, saucissons secs, cretons, etc.) à partir de sa propre production de porc. La vente de charcuterie est en pleine expansion au Québec. Selon le document Dépenses alimentaires des Québécois 2002 publié par le MAPAQ, la valeur des ventes de produits de charcuterie a crû d’environ 5 % dans les supermarchés au Québec de 2001 à 2002. Ces produits répondent directement aux besoins des consommateurs qui recherchent des aliments sains, aux saveurs diversifiées et de préparation rapide.

Le MAPAQ, gestionnaire du Fonds d’initiatives en agroalimentaire (FIA-Volet transformation) pour la région, est donc fier de soutenir le projet de La Jambonnière par une aide financière de 15 000 $.

Le FIA est une composante d’une vaste entente de collaboration entre les partenaires régionaux que sont le MAPAQ, le CRCDCQ, la direction régionale d’Emploi-Québec, l’UPA du Centre-du-Québec, le ministère du Développement économique et régional et la Corporation de développement agroalimentaire-forêt du Centre-du-Québec. Grâce à la concertation de ces acteurs clés, cette entente permet de soutenir le développement de l’agroalimentaire sur les marchés intérieurs et extérieurs par l’essor de la transformation dans le Centre-du-Québec.

Site(s) extérieur(s) cité(s) dans cet article :

Ministère de l’agriculture des pêcheries et de l’alimentation du Québec (MAPAQ)
http://www.agr.gouv.qc.ca/

Commentaires