Des analyses de marchés difficiles

Ainsi, aucun des rapports que produit habituellement le USDA n’ont été générés depuis la fin du mois de septembre. Le rapport mensuel du mois d’octobre n’a pas été publié tel qu’attendu la semaine dernière. Idem pour les rapports sur l’état des cultures et la progression des récoltes, sur les exportations et les ventes à l’exportation de grains américains. Sur le site web du USDA – qui était complètement hors-ligne jusqu’à hier – le dernier communiqué date du 26 septembre et la dernière capsule vidéo, du 29 septembre.

«En l’absence des rapports du USDA, les marchés doivent donc se rabattre sur des rumeurs, les échos des champs en provenance des producteurs qui récoltent, les estimations de différentes firmes d’analyses ainsi que l’analyse technique pour prendre des décisions et dicter la direction des prix», rapporte le site Grainwiz.com.

Ces informations recueillies à gauche et à droite permettent de conclure que les récoltes américaines progressent bien et que de meilleurs rendements sont à prévoir dans plusieurs régions. Cependant, ces rumeurs ne sont supportées par aucune voix officielle et elles n’aident en rien à supporter les prix.

Ces informations laissent en effet présager que le rendement moyen dans le maïs sera de 156,5 boisseaux/acre (9,81 tm/ha). Ceci porterait les inventaires à 48,9 millions de tonnes.

Le rendement dans le soya serait de 41,6 boisseaux/acre (2,79 tm/ha). D’ailleurs, les prix à terme du soya ont récemment grimpé «sous l’effet des craintes liées à la sécheresse à la fin août et au début septembre, selon Financement agricole Canada. Puis ils ont chuté durant la deuxième moitié de septembre, pour atteindre un creux au début du mois d’octobre.»

Ainsi, les prix à terme du soya ont perdu presque la moitié de la valeur qu’ils ont gagnée pendant la forte reprise du mois d’août.

Pour en savoir plus sur l’absence d’information émanant du USDA, consultez cette nouvelle mise en ligne le 2 octobre sur notre site : Le USDA ne répond plus.

 

Commentaires