Des cultures dans les temps malgré tout

Les caprices de la météo jouent dur sur les nerfs cette année mais malgré les apparences de retard, le calendrier correspond aux moyennes des dernières années, que ce soit au Québec ou aux États-Unis. Même les images satellites quant aux progrès des cultures confirment un état conforme aux moyennes.

Au Québec, la Financière agricole a indiqué que les semis sur le territoire étaient complétés  à 79% en date du 30 mai. Ce pourcentage était de 3% au 6 mai. Ce sont les céréales qui accusaient les retards les plus importants avec 68% des superficies ensemencées. Le maïs était complété à 93% et le soya à 72%. Les autres cultures comme les haricots secs et le canola trainaient de la patte. Le portrait ressemble en fait à celui de 2014 qui avait été aussi particulièrement humide. Sans surprise, le mois de mai a enregistré plus de pluie que la normale, avec un mercure en déficit de chaleur.

La Financière rapporte aussi que « des prorogations de date de fin des semis du maïs-grain ont été nécessaires dans les municipalités situées en zones de plus de 2450 UTM en raison des conditions climatiques défavorables aux semis ». Des prorogations pour le blé ont aussi été nécessaires dans plusieurs régions.

Malgré tout, des images satellites de Statistique Canada sur l’évaluation des cultures montrent un progrès similaires à celui de l’année passée. Les cartes pour la semaine du 29 mai au 4 juin renvoient l’image de cultures sur la bonne voie, avec même quelques endroits en avance. Les retards les plus notables sont situés en Outaouais, dans la région du Lac Saint-Louis, dans les environs de Drummondville et à l’est du Lac Saint-Jean.

Programme d’évaluation de l’état des cultures Source: Statistique Canada. Zones en brun=en retard; zones en jaune=similaire, vert=en avance

L’Ontario vit une situation similaire au Québec, tout comme le Manitoba. Une partie de la Saskatchewan accuse un léger retard mais la situation est excellente en Alberta.

Aux États-Unis, le département américain de l’Agriculture a confirmé l’avancement normal des cultures. Le maïs est considéré être dans une proportion de 68% en bonne ou excellente condition, comparativement à 65% la semaine dernière. L’année dernière, ce taux était de 75% à la même période. Près de 96% des semis sont terminés, en phase avec les moyennes de cinq ans, et 86% des semences ont émergé. Pour le soya, 83% des ensemencements sont achevés, soit un peu plus que la moyenne de 79% pour les cinq dernières années. Sur le lot, 58% des semis ont émergé, soit la normale pour ce temps de l’année.

Les inquiétudes se portent sur le blé de printemps atteint par la sécheresse. La qualité des cultures a reculé, passant de 62% à 55% pour celles étant considérée de bonnes à excellentes. La récolte de blé d’hiver se poursuit; elle est complétée à 10%, soit en avance sur le calendrier. Le blé est considéré de bonne à excellente qualité dans une proportion de 49%, en baisse d’un point depuis une semaine.

Source: Financière agricole, Statistique Canada, Successful Farming

à propos de l'auteur

Journaliste

Céline Normandin est journaliste spécialisée en agriculture et économie. Elle collabore également au Bulletin des agriculteurs.

Commentaires