Dépistage de l’ESB sur les bovins de plus de 30 mois: un bilan rassurant

Paris (France), avril 2001 – Le ministre de l’Agriculture Jean Glavany a jugé « rassurant » un premier bilan du dépistage systématique de l’encéphalopathie spongiforme bovine (ESB) mené depuis le 2 janvier dernier sur les bovins de plus de 30 mois entrant dans la chaîne alimentaire. A ce jour, 550 000 tests rapides ont été réalisés.

Dans un communiqué faisant état d’un dispositif de dépistage « performant » et de résultats « encourageants », M. Glavany souligne que ce dispositif d’analyses « doit être sérieux et irréprochable; il y va de la crédibilité de notre politique de précaution. Le retour de la confiance chez les consommateurs est à ce prix. De ce point de vue, et pour autant qu’on puisse en juger avec le recul de trois mois, je trouve plutôt rassurant le verdict des tests pratiqués dans notre pays ».

A ce jour, quinze cas d’ESB détectés par ces tests ont été confirmés par le laboratoire de référence, celui de l’Agence française de sécurité sanitaire des aliments (AFSSA) à Lyon, « ce qui constitue une incidence située dans la fourchette basse des prévisions faites lors de la mise en place du programme, et très faible comparée aux résultats publiés par certains Etats membres ».

A ce jour, 64 laboratoires sont agréés et permettent d’offrir « un maillage géographique équilibré et une solution de proximité aux abattoirs ». Onze autres laboratoires équipés et répondant au cahier des charges sont autorisés à participer aux essais inter-laboratoires avec l’AFSSA.

Agréés pour six mois, ces laboratoires sont soumis à des contrôles réalisés sous la forme d’audits ou d’analyses inopinées sur des prélèvements, précise le ministère, ce qui permet de garantir le respect des cahiers des charges et des protocoles techniques. Dans ce cadre, le ministre vient ainsi de suspendre provisoirement l’agrément de deux laboratoires (en Vendée et dans le Val d’Oise) « qui ne répondaient plus parfaitement aux exigences ».

Dans un souci de « totale transparence », un état des laboratoires agréés et le nombre de prélèvements effectués, mis à jour régulièrement, sont consultables sur le site internet du ministère. Pour mémoire, le nombre de cas d’ESB confirmés est disponible sur le site ESB Info, avec ses trois rubriques: épidémiosurveillance clinique (217 cas depuis 1991, au 18 avril), programme de recherche sur les bovins à risque (72 cas) et dépistage abattoir (15 cas).

Source : AP

Commentaires