DERNIÈRE INFOLETTRE

El Nino donnerait un coup de pouce au soya

Selon un des premiers rapports sur le sujet, le phénomène climatique El Nino, qui devrait se manifester cette année, pourrait affecter les cultures de maïs, de riz et de blé mais être favorable à celle du soya. Le document produit par une équipe japonaise vise à donner un coup de pouce quant aux cultures à privilégier. El Nino consiste en un réchauffement des eaux de surface du Pacifique sud qui peut occasionner des pluies torrentielles ou encore des sécheresse autour de la planète

D’après l’étude, les années où El Nino s’est fait sentir, le rendement du maïs a reculé de 2,3% durant la période de 1984 à 2004. Celui du riz a perdu 0,4% et le blé 1,4%.

À l’inverse, les récoltes de soya ont augmenté de 3,5%, grâce à la pluie qui était tombé sur les champs des États-Unis et du Brésil.

La Nina, qui au contraire signifie un refroidissement des eaux du Pacifique, a été dommageable pour les quatre types de culture au Japon, les États-Unis, la Grande-Bretagne, l’Australie et le Danemark.

L’étude démontre aussi que les effets sont différents d’une région à l’autre. Si les années El Nino favorisent le soya, ce n’est pas le cas en Chine et en Inde. Le maïs a aussi souffert pour les régions du sud des États-Unis, la Chine et le Mexique mais le même phénomène a produit des récoltes plus abondantes au Brésil et en Argentine. Tout dépend aussi du moment de l’année où se produit l’impact du réchauffement. L’effet sera négatif au moment de la récolte mais pourrait être négatif durant la période de croissance.

L’agence météorologique des Nations Unies prévoit maintenant que El Nino émergera en milieu d’année 2014. Le phénomène climatique se forme à tous les deux à sept ans. Certains experts s’attendent à ce que le réchauffement climatique accentue son impact mais les modèles météorologiques sont encore incertains sur l’ampleur du changement.

Source : Reuters

à propos de l'auteur

Journaliste

Céline Normandin est journaliste spécialisée en agriculture et économie. Elle collabore également au Bulletin des agriculteurs.

Commentaires