En 2000, faible croissance de l’industrie bioalimentaire

Québec (Québec), 20 décembre 2001 – En 2000, le produit intérieur brut réel au prix de base de l’industrie bioalimentaire québécoise est évalué à 15,1 milliards de dollars. Par rapport à l’année précédente où le taux de croissance était de 2,4 %, il s’agit d’une très faible progression (0,9 %).

Parmi les secteurs qui composent la filière bioalimentaire, celui des aliments (+ 200 millions de dollars) ainsi que celui de l’hébergement et des services de restauration (+ 115 millions de dollars) sont les deux secteurs qui se sont le mieux comportés au cours de l’année 2000. En contrepartie, le secteur primaire des cultures et de l’élevage (- 133 millions de dollars), l’industrie des boissons et du tabac (- 49 millions de dollars) ainsi que les services de soutien à l’agriculture et à la foresterie (- 14 millions de dollars) ont connu des difficultés, sans compter que le commerce de détail bioalimentaire est demeuré pratiquement au même niveau que l’année précédente. C’est ce que nous révèle la publication conjointe du ministère de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation du Québec et de l’Institut de la statistique du Québec intitulée « Profil sectoriel de l’industrie bioalimentaire au Québec, édition 2001 ».

Bien que la valeur ajoutée brute nominale du secteur agricole croît de 5,2 % au cours de la période, la forte progression des prix reliés au bétail (10,8 %) a fait chuter sa valeur réelle de 5,6 % ou 133 millions de dollars. Les ventes de produits agricoles aux autres secteurs de l’économie représentent près de 81,0 % de la valeur totale de la production. En 2000, elles se sont élevées à 4,8 milliards de dollars, soit une hausse de 8,9 % par rapport à l’année précédente. Un peu moins des deux tiers (63,4 %) des ventes totales de produits agricoles sont constituées de produits d’élevage et dérivés, dont principalement les productions laitières et porcines avec des valeurs respectives de 1,6 et 1,0 milliard de dollars. La situation diffère passablement dans le secteur de la pêche, de la chasse et du piégeage où, sous l’impulsion de l’augmentation de la valeur des débarquements de mollusques et crustacés, le PIB réel croît de 3,4 % par rapport à l’année 1999.

En 2000, la valeur estimée des expéditions manufacturières de l’industrie des aliments, des boissons et du tabac s’est élevée à 16,3 milliards de dollars, soit une progression de 4,8 % comparativement à l’année précédente. En termes réels, la valeur ajoutée du secteur des aliments augmente de 5,9 %, alors que celui des boissons et du tabac régresse de 3,0 %. Dans le secteur de la distribution, les ventes au détail des chaînes et des indépendants en alimentation ne se sont appréciées que de 0,8 % et se chiffrent à 14,4 milliards de dollars. Par contre, les recettes du secteur de la restauration, principalement celles des débits de boissons alcoolisées, ont augmenté de 6,5 % pour atteindre 5,8 milliards de dollars.

En 2000, le Québec écoule sur les différents marchés internationaux des produits agricoles et alimentaires d’une valeur totalisant 2,9 milliards de dollars, soit une hausse de 9,8 % par rapport à l’année précédente. La plus grande partie de cette production (72,4 %) est dirigée vers les Etats-Unis qui demeurent le principal client des exportateurs québécois. Les quatre principaux groupes de produits exportés, à savoir les viandes, les boissons, et les produits dérivés du cacao et du chocolat, représentent un peu moins de la moitié (44,8 %) de la valeur totale des produits exportés. En contrepartie, le Québec achète de ses fournisseurs, principalement des Etats-Unis (31,2 %) et de l’Union européenne (28,9 %), des produits agricoles et alimentaires pour une valeur totalisant 2,6 milliards de dollars, soit une progression de 1,7 % par rapport à l’année 1999. Ainsi, le solde du secteur bioalimentaire québécois atteint 281,4 millions de dollars, ce qui représente une forte croissance par rapport à l’année dernière.

Données sur Internet

Des données sont disponibles sur le site WEB de l’Institut de la statistique du Québec.

Site(s) extérieur(s) cité(s) dans cet article :

Institut de la statistique du Québec

http://www.stat.gouv.qc.ca/donstat/agricult/index.htm

Commentaires