Entente pour la préservation de la race Chantecler

Longueuil (Québec), 29 septembre 2009 – Les trois organisations d’aviculteurs québécois, soit les Éleveurs de volailles du Québec (ÉVQ), la Fédération des producteurs d’oeufs de consommation du Québec (FPOCQ) et le Syndicat des producteurs d’oeufs d’incubation du Québec (SPOIQ), ont signé le 25 septembre dernier un protocole d’entente visant à assurer le maintien de la race Chantecler avec la Fédération de producteurs des races patrimoniales du Québec (FPRPQ).

Suivant les recommandations du Dr Frédéric Sylverside, généticien reconnu dans le monde avicole canadien, les parties se sont entendues sur la mise en place et l’élevage de 10 troupeaux constitués chacun de 150 poules et de 15 coqs de reproduction produisant chacun un maximum de 30 000 oeufs d’incubation par année d’où seront issues 500 poules pondeuses d’oeufs pour la consommation. Chaque élevage générera annuellement 42 000 kilos de chair de poulet en poids vif, pour une production totale annuelle de 420 000 kilos.

Les parties ont convenu de mettre en place les instruments juridiques nécessaires à la conservation et au maintien de la race Chantecler. Les plans conjoints des trois organisations mettront à la disposition de 10 exploitants sélectionnés par la FPRPQ les droits de production permettant de conserver et de maintenir la race. L’introduction des nouveaux troupeaux se fera donc dans le respect des règlements sur la mise en marché des oeufs et de la volaille au Québec.

Sur chacune des fermes, l’élevage des oiseaux de race Chantecler s’appuiera sur une certification d’authenticité de la race ainsi qu’un cahier des charges pour la production sous appellation contrôlée d’oeufs de consommation et de poulet de chair. Les produits issus de ces élevages Chantecler deviendront alors les premiers produits d’appellation contrôlée dans le secteur de la volaille.

Aux dires de la présidente de la FPRPQ, Mme Darkise St-Arnaud, le protocole d’entente va non seulement préserver la race Chantecler, mais aussi permettre le développement d’un nouveau créneau de marché. « Nous sommes très satisfaits de cette entente avec l’industrie avicole qui nous permettra d’offrir aux consommateurs un produit de volaille d’ici », de conclure Mme St-Arnaud.

Selon M. Martin Dufresne, président des ÉVQ et cosignataire de l’entente, le présent accord illustre les efforts que toute l’industrie avicole déploie pour répondre à la fois aux besoins des promoteurs de marchés de niche et aux attentes des consommateurs québécois.

Rappelons que la race Chantecler fait partie des trois races patrimoniales reconnues par la Loi sur les races animales du patrimoine agricole du Québec adoptée par l’Assemblée nationale du Québec en 1999. Les deux autres races patrimoniales sont le cheval canadien et la vache canadienne.

Site(s) extérieur(s) cité(s) dans cet article :

Eleveurs de volailles du Québec
http://www.volaillesduquebec.qc.ca/

Fédération des producteurs d’oeufs de consommation du Québec
http://www.oeuf.ca

Commentaires