Estimations de la production des principales grandes cultures en novembre 2007

Ottawa (Ontario), 6 décembre 2007 – La production des principales grandes cultures a obtenu des résultats variables : la production de céréales fourragères (avoine, orge et pois secs) a augmenté, mais celle de graines oléagineuses (canola et lin) a diminué. Une récolte record de maïs-grain a été indiquée en Ontario et au Québec.

Les données sont tirées de l’enquête annuelle de novembre qui a été menée auprès de 31 500 agriculteurs canadiens du 26 octobre au 19 novembre. Ces estimations sont les dernières pour la campagne agricole de 2007-2008.

La saison d’ensemencement de 2007 a commencé par des conditions d’humidité du sol allant de satisfaisantes à bonnes dans une grande partie des provinces des Prairies. Les régions du nord de chacune des trois provinces des Prairies ont indiqué des conditions d’humidité excessive.

Les conditions d’ensemencement ont varié au cours du printemps, les niveaux d’humidité variant le plus souvent d’abondants à excessifs. Par conséquent, les grandes cultures dans certaines régions ont été ensemencées juste avant la fin de la saison d’ensemencement du printemps. Au milieu de l’été, les conditions de sécheresse et de chaleur ont fait diminuer les attentes pour la campagne agricole de 2007-2008, surtout dans le sud de la Saskatchewan et de l’Alberta.

Au moment où la récolte a commencé cet automne, beaucoup de régions du Centre et du Nord ont connu des conditions fraîches et humides, ce qui a ralenti les travaux de récolte et réduit la qualité des produits. La qualité est généralement considérée comme inférieure à celle de 2006, mais elle reste au-dessus de la moyenne.

Dans l’Est du Canada, les conditions favorables observées au départ se sont détériorées, et la chaleur ainsi que la répartition inégale des précipitations ont fait diminuer les attentes. Toutefois, en raison de la vaste superficie récoltée et du rendement élevé tant au Québec qu’en Ontario, on a observé une production record de maïs-grain.

Diminution de la récolte de blé sauf le blé dur, forte augmentation de la production de blé dur
Dans les Prairies, la production de blé, sauf le blé dur, a reculé comparativement à l’estimation de 2006. Les agriculteurs des Prairies ont déclaré une quantité prévue de 14,7 millions de tonnes, ce qui représente une baisse de 23,0 % attribuable à la diminution du rendement et de la superficie récoltée. La moyenne quinquennale de production est de 16,3 millions de tonnes.

La superficie récoltée a chuté de 16,8 % pour se fixer à 15,6 millions d’acres, et le rendement a diminué de 2,8 boisseaux à l’acre et s’est établi à 34,6 boisseaux à l’acre. Le rendement moyen quinquennal est de 35,1 boisseaux à l’acre.

La production devrait chuter dans les trois provinces des Prairies et rester en deçà de la moyenne quinquennale. La production a diminué de 28,2 % en Saskatchewan, de 21,0 % en Alberta et de 15,4 % au Manitoba.

En revanche, la production de blé dur a augmenté de 10,0 % dans les provinces des Prairies et a atteint une quantité prévue de 3,7 millions de tonnes. Cette hausse est attribuable à la forte augmentation de la superficie récoltée qui a atteint 4,8 millions d’acres.

Malgré l’augmentation de la superficie récoltée, la forte diminution du rendement a fait stagner la production bien en deçà de la moyenne quinquennale de 4,4 millions de tonnes.

À l’échelon provincial, la production de blé dur a augmenté de 12,0 % en Saskatchewan et a atteint la quantité prévue de 3,0 millions de tonnes. En Alberta, elle a augmenté de tout juste 2,0 % pour s’établir à 670 000 tonnes. La qualité de la récolte de blé dur est jugée supérieure à la normale.

Graines oléagineuses : la production de canola et de lin diminue
La production de canola et de lin dans les Prairies a diminué par rapport à 2006, mais pour des raisons différentes.

Les agriculteurs des Prairies indiquent que la production de canola a diminué de 3,2 % pour se chiffrer à 8,7 millions de tonnes en raison d’une chute du rendement, lequel s’est fixé à 26,4 boisseaux à l’acre, ce qui est en deçà de la moyenne. La baisse de la production s’est produite malgré la superficie récoltée record de 14,5 millions d’acres. Le sommet précédent était de 14,2 millions d’acres en 1994. Sauf en 2006, le canola ensemencé dans les Prairies a augmenté depuis 2001, année au cours de laquelle la superficie ensemencée était de seulement 9,4 millions d’acres.

Au Manitoba, la production a chuté de 6,0 % pour s’établir à 1,7 million de tonnes, et cette baisse s’est produite malgré la superficie ensemencée record de 2,9 millions d’acres.

En Saskatchewan, la production de canola a augmenté de 6,8 % pour se chiffrer à 3,9 millions de tonnes en raison d’un bond de la superficie récoltée, laquelle a atteint un sommet de 7,2 millions d’acres. Le sommet précédent pour la superficie récoltée (6,6 millions d’acres) avait été atteint en 1999.

En Alberta, les agriculteurs ont indiqué une baisse de 12,6 % de la production de canola, laquelle s’est fixée à 3,0 millions de tonnes en raison d’une chute de 12,2 % du rendement qui s’est établi à 29,6 boisseaux à l’acre. Dans les trois provinces des Prairies, la production est supérieure à la moyenne quinquennale.

La production de lin dans les Prairies a chuté de 36,0 % pour se situer à 633 500 tonnes, ce résultat étant lié à une diminution comparable de la superficie récoltée. Il s’agit de la prévision de production la plus basse déclarée depuis 2004 et elle est bien inférieure à la moyenne quinquennale de 786 020 tonnes.

La production a fléchi dans toutes les provinces des Prairies et est restée en deçà des moyennes quinquennales correspondantes. La diminution a varié entre 32,6 % en Saskatchewan et 55,0 % en Alberta.

Bond de la production d’orge au-dessus de la moyenne
La production d’orge dans les Prairies a fait un bond pour s’établir au-dessus de la moyenne. Les agriculteurs des trois provinces des Prairies ont indiqué une hausse de la production, étant donné que l’augmentation de la superficie ensemencée a plus que compensé la diminution du rendement.

La production d’orge est estimée à 10,3 millions de tonnes, soit 1,4 million de tonnes de plus qu’en 2006, bien au-dessus de la moyenne quinquennale de 9,7 millions de tonnes. Le rendement a diminué de 8,4 % pour se chiffrer à 50,6 boisseaux à l’acre, soit à un niveau inférieur à la moyenne. Le rendement a diminué dans toutes les provinces des Prairies.

Forte augmentation de la production d’avoine
La production d’avoine dans les Prairies a augmenté de 24,4 % pour se fixer à 4,2 millions de tonnes, soit 832 100 tonnes de plus qu’en 2006. L’augmentation découle du rendement au-dessus de la moyenne et d’un bond de 21,2 % de la superficie récoltée. La moyenne quinquennale de production est de 2,9 millions de tonnes.

Une hausse de la production d’avoine a été indiquée au Manitoba (+24,6 %) et en Saskatchewan (+39,0 %), mais une baisse de 11,2 % a été enregistrée en Alberta.

Hausse générale de la production de pois secs de grande culture
La production de pois secs de grande culture dans les Prairies a augmenté de 16,6 % pour s’établir à 2,9 millions de tonnes, soit une progression de 417 200 tonnes par rapport à 2006. Cette progression est attribuable à une augmentation comparable de la superficie récoltée, laquelle a atteint un sommet de 3,6 millions d’acres. Le sommet précédent avait été de 3,2 millions d’acres en 2001.

La production de pois de grande culture a beaucoup augmenté depuis 10 ans. En 1997, la production s’élevait à tout juste 1,8 million de tonnes.

À l’échelon provincial, les résultats ont été variables. Les agriculteurs de la Saskatchewan ont indiqué une augmentation de 24,0 % de la production, qui s’est chiffrée à 2,3 millions de tonnes en raison d’une superficie record ensemencée de 2,9 millions d’acres. Le sommet précédent était de 2,5 millions d’acres en 2005.

Une baisse de la production a été indiquée par les agriculteurs du Manitoba, où une diminution du rendement a entraîné une chute de 5,6 % de la production, laquelle s’est établie à 97 700 tonnes. La production moyenne quinquennale est estimée à 126 940 tonnes.

Ontario et Québec : récolte record de maïs-grain, moins de soya
Les agriculteurs en Ontario et au Québec ont produit une récolte record de maïs-grain, malgré les conditions variables et incertaines de croissance que beaucoup ont subies. Les agriculteurs ont indiqué qu’ils ont ensemencé des superficies record ou presque de maïs-grain, surtout au détriment du soya.

Au Québec, les agriculteurs ont déclaré avoir produit une quantité record de 4,1 millions de tonnes de maïs-grain, soit 51,8 % ou 1,4 million de tonnes de plus qu’en 2006. La production record précédente avait été de 3,5 millions de tonnes en 2003. Deux facteurs sont à l’origine de ce sommet de la production. En premier lieu, le rendement a atteint un sommet de 145,5 boisseaux à l’acre et a ainsi dépassé le sommet précédent de 132,4 atteint en 2004. En deuxième lieu, les agriculteurs ont déclaré avoir ensemencé une superficie équivalente au sommet de 1,1 million d’acres.

En Ontario, la production de 7,0 millions de tonnes de maïs-grain a dépassé le sommet précédent (6,0 millions de tonnes) atteint en 1998, en hausse de 19,0 % comparativement à 2006. Bien que le rendement de 133,8 boisseaux à l’acre ait été bien en deçà du rendement de 150,5 boisseaux à l’acre enregistré en 2006, la superficie ensemencée de 2,1 millions d’acres, près du niveau record, a permis d’atteindre la nouvelle quantité record produite.

La production de soya a reculé au Québec et en Ontario cette année.

La plus forte diminution a été indiquée par les agriculteurs de l’Ontario, où les conditions climatiques difficiles ont fait diminuer le rendement de 13,0 boisseaux à l’acre comparativement à 2006, ce qui a entraîné une baisse de la production, laquelle s’est établie à 2,0 millions de tonnes comparativement à 2,7 millions de tonnes en 2006. La production moyenne quinquennale est estimée à 2,3 millions de tonnes.

Au Québec, les agriculteurs ont indiqué une diminution de 11,8 % de la production qui s’est chiffrée à 472 000 tonnes en raison de la diminution de 9,0 % de la superficie récoltée et d’une baisse de rendement de 1,2 boisseau à l’acre. La moyenne quinquennale de la production de soya au Québec est de 453 000 tonnes.

Estimations de septembre et novembre de la production
Culture2006Septembre 2007Novembre 20072006 à novembre 2007
 en milliers de tonnesvariation en %
Tout le blé25 26520 64120 054-20,6
Blé de printemps18 61714 31813 873-25,5
Blé dur3 3463 6143 68110,0
Blé d’hiver3 3022 7092 499-24,3
Maïs-grain8 99010 55511 64929,6
Orge9 57311 82210 98414,7
Canola9 0008 8648 751-2,8
Avoine3 8525 0094 69621,9
Pois secs de grande culture2 5203 0242 93516,5
Soya3 4662 7852 696-22,2
Lentilles6306747,1
Lin989625634-35,9
Total des haricots secs372257277-25,6
Seigle383233-39,1
Pois chiches16322537,7
Graines de l’alpiste des Canaries13316222,0
Graines de tournesol157125-20,7
Graines de moutarde1081145,6
n’ayant pas lieu de figurer

La publication Série de rapports sur les grandes cultures : Estimation de novembre de la production des principales grandes cultures, 2007, vol. 86, no 8 (22-002-XIF, gratuite), est maintenant accessible à partir du module Publications de notre site Web.

Site(s) extérieur(s) cité(s) dans cet article :

Statistiques Canada
http://www.statcan.ca/

Commentaires