Expansion et réorganisation du service de R et D de Novartis semences

Saint-Pie-de Bagot (Québec), le 27 mars 2000 – Réagissant au nouveau contexte agricole qui voit les progrès technologiques se succéder à un rythme accéléré et le marché évoluer sans cesse, Novartis semences a décidé de procéder à une réorganisation de ses activités de recherche et de développement (R et D) au Canada et de concentrer son programme de recherche à Arva, en Ontario.







Ce réaménagement placera l’entreprise en position avantageuse pour profiter des nouvelles technologies de marqueurs moléculaires destinées à accroître la vitesse de développent du matériel génétique, ce qui contribuera à assurer la compétitivité de Novartis semences.


« Nous souhaitons investir dans les nouvelles technologies d’amélioration végétale », affirme le Dr Tom Francis, dont les responsabilités à titre de directeur de la recherche au Canada englobent maintenant le développement en vue de la commercialisation de tous les nouveaux produits de Novartis semences en Amérique du Nord. Ce réaménagement placera l’entreprise en position avantageuse pour profiter des nouvelles technologies de marqueurs moléculaires destinées à accroître la vitesse de développent du matériel génétique, ce qui contribuera à assurer la compétitivité de Novartis semences. Une telle réorganisation permettra en outre de concentrer les efforts de l’entreprise sur le développement de technologies associées spécifiquement à la recherche de base en génétique (lignées autofécondées) et à la création d’hybrides.

Pour assurer la mise en marché constante de nouveaux produits de marque NKTM, Novartis semences a agrandi ses installations de R et D et augmenté son personnel scientifique à Arva, en Ontario. En effet, le siège social de l’entreprise compte maintenant des laboratoires de recherche sur le traitement des semences, des voûtes d’entreposage à long terme et de nouveaux bureaux. La station de recherche de Plattsville demeurera un site d’évaluation des semences, bien que son personnel scientifique ait été relocalisé à Arva.

Trois postes ont été créés à la suite de la réorgainisation, sans compter le nouveau rôle confié à la coordonnatrice du développement des produits, Cathy Sonnes.

Mme Sonnes était jusqu’à présent responsable de la diffusion de l’information technologique et de la recherche agronomique au sein du service de développement des produits. Son rôle s’étendra maintenant aux projets spéciaux et à la communication de l’information agronomique aux détaillants du réseau de distribution.

Adrian Dedreu, qui possède quatre ans d’expérience en recherche sur le maïs, se joint au personnel scientifique du service d’évaluation et de perfectionnement des produits. M. Dedreu détient un B.Sc. en biologie végétale et une M.Sc. en sélection végétale de l’Université de Guelph. Il veillera à l’évaluation et au perfectionnement des produits expérimentaux de maïs, soya et luzerne pour le Canada et des cultivars hâtifs pour l’ensemble de l’Amérique du Nord.

Peter Woolner, le nouveau coordornnatcur de la recherche, assistera le Dr Francis dans ses fonctions techniques et administratives reliées aux activités du nouveau service nord-américain d’évaluation et de perfectionnement des produits. M. Woolner coordonnera également l’exécution des travaux et l’administration de la ferme et des installations de recherche de Arva.

Enfin, Geoff Smith s’est joint à l’équipe de Novartis semences en tant que technicien de recherche dans le secteur des nouvelles technologies et nouveaux caractères pour le soja. Il assistera Don McClure, sélectionneur de soya, et David Lee, technicien, dans le cadre du programme de développement du soya de Novartis semences. Il participera également à certains travaux sur le maïs. M. Smith possède un diplôme en agriculture (Associate Agricultural Diploma) de l’Université de Guelph, ainsi qu’un B.Sc, en agronomie de la même institution.

De plus, tous les postes de recherche au sein de Novartis semences au Canada ont été regroupés à Arva « de manière à créer l’environnement favorable au travail d’équipe dont ont besoin nos chercheurs spécialisés pour développer, évaluer et caractériser de nouveaux hybrides et variétés de semences, de mentionner le Dr Francis. Il s’agit d’une période propice à la croissance de notre entreprise au Canada et nous devons compter sur une équipe de recherche dynamique et avant-gardiste », ajoute-t-il.

Le Dr Francis croit que cette réorganisation placera l’entreprise en position stratégique pour utiliser pleinement les nouvelles technologies offertes par la biotechnologie. « Cela améliorera notre compétitivité et nous permettra de profiter du remarquable succès que nous avons obtenu sur le marché canadien, »

Bob Pryce, président de Novartis semences, ajoute : « la nouvelle structure de notre service de R et D optimisera les nouvelles technologies d’agriculture de précision et permettra d’accélérer la commercialisation des produits NK les plus prometteurs, pour le plus grand bénéfice de nos clients »

Novartis semences, dont le siège social est situé à Arva en Ontario, possède des installations de recherche et de sélection végétale à Arva et Plattsville en Ontario, un centre de service à Saint-Pie au Québec et des installations de production de semences à Cottam en Ontario.

Site(s) extérieur(s) cité(s) dans cet article :

Novartis semences

http://www.nk.com

Commentaires