Exploitation du crabe araignée aux Îles-de-la-Madeleine : aide financière

Québec (Québec), 28 novembre 2005 – Le ministre de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation, monsieur Laurent Lessard, accompagné de la députée de Bonaventure, ministre des Affaires municipales et des Régions et ministre responsable de la région de la Gaspésie-Îles-de-la-Madeleine, madame Nathalie Normandeau, annonce qu’il a accordé une aide financière de 218 628 $ pour soutenir la réalisation de projets de pêche et de transformation du crabe araignée aux Îles-de-la-Madeleine. Ceux-ci représentent un montant total de 684 435 $.

Cette initiative des entreprises Pêcheries Norpro 2000 ltée, Madelimer inc. et Pêcheries Gros-Cap inc. ainsi que d’un groupe de neuf pêcheurs de l’archipel s’inscrit dans la poursuite des efforts déjà amorcés pour développer l’exploitation de ce crustacé aux Îles-de-la-Madeleine.

Les entreprises utiliseront les captures des pêcheurs de la région pour réaliser diverses productions à partir de cette ressource encore peu exploitée sur le territoire. Ces nouvelles productions leur permettront de conserver les marchés existants et de trouver de nouveaux acheteurs potentiels.

« Notre intervention vise à encourager les efforts de ces entreprises afin qu’elles puissent occuper une plus grande part du marché et mettre en valeur la qualité et l’originalité de leurs produits », a souligné le ministre Laurent Lessard.

Ces projets de pêche et de transformation du crabe araignée devraient permettre de prolonger d’environ trois semaines la période d’emploi de 70 travailleurs d’usine.

Le soutien financier que le ministère de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation (MAPAQ) accorde à ces entreprises ainsi qu’à un groupe de neuf pêcheurs détenant un permis de pêche au crabe araignée s’inscrit parmi les priorités de son Plan stratégique 2005-2008, plus particulièrement en ce qui concerne le volet Développement économique et régional. Ce dernier vise à soutenir les projets régionaux orientés vers la diversification et la valeur ajoutée.

« Je suis heureuse de cette initiative du gouvernement, qui vise à diversifier les activités des entreprises. Ce type d’investissement est en lien direct avec la politique de développement économique et régional du gouvernement du Québec », a indiqué madame Nathalie Normandeau.

L’industrie de la transformation des produits aquatiques compte 69 établissements situés dans les régions maritimes du Québec. Ces entreprises transforment essentiellement les quelque 55 000 tonnes de différentes espèces débarquées par les pêcheurs. La valeur des expéditions de ces usines est estimée à 300 millions de dollars pour l’année 2004.

On peut consulter le Plan stratégique 2005-2008 dans le site Internet du MAPAQ.

Site(s) extérieur(s) cité(s) dans cet article :

Ministère de l’agriculture des pêcheries et de l’alimentation du Québec (MAPAQ)
http://www.mapaq.gouv.qc.ca

Commentaires