Faire les foins, tout un défi!

experts_fourragers_Véronique Guillemette

*Qu’est-ce qui permet de combiner rendement optimum et bon stade de coupe et ce, si on met dame nature de côté?

Si on prend vos champs, est-ce qu’ils sont biologiquement, physiquement et/ou chimiquement à l’équilibre (pH, drainage, sans compaction, % matière organique (MO), etc…)?

Le pH de vos champs est-il près de 7? À ce pH, les éléments minéraux du sol seront tous disponibles et aideront à optimiser vos rendements.

Le drainage permet-il à l’eau de quitter normalement vos champs? De façon générale, les racines des plantes fourragères n’aiment pas baigner dans l’eau. Il serait important que le drainage (surface et souterrain) soit efficace pour maximiser la croissance de vos plantes.

Quel est le % de MO dans vos champs? La MO a des effets positifs sur l’activité biologique, la structure, la rétention d’eau, le drainage et la réserve en éléments nutritifs du sol. Son influence se répercute sur la productivité et la rentabilité des cultures. Il est important de s’en préoccuper.

Maintenant, est-ce que la fertilisation, chimique ou organique, permet une bonne minéralisation des éléments minéraux pour la croissance de vos plantes fourragères? Une déjection animale qui a un C/N de 15 va prendre beaucoup plus de temps à minéraliser qu’une autre à 3. Le rapport C/N permet de juger du degré d’évolution de la MO; c’est-à-dire de son aptitude à se décomposer plus ou moins rapidement. La question que vous devez vous poser est : est-ce que ma fertilisation du printemps ou de l’automne précédant permettra une libération d’éléments minéraux qui maximisera la croissance de mes fourrages?

Du côté du choix des plantes, est-ce qu’elles sont choisies adéquatement selon les besoins du troupeau? Est-ce qu’elles sont résistances aux différentes maladies et insectes? Permettent-elles un regain rapide, une persistance, une qualité, un optimum de rendement? Est-ce qu’elles permettent d’optimiser la consommation et la digestibilité de la fibre? Est-ce les plantes choisies sont adaptées au type de sol de votre ferme? Si vous optez pour un mélange légumineuses-graminées, est-ce que ce dernier permet une bonne synergie?

Est-ce que votre régie de coupe permet de tendre vers cette formule: 20-30-40? La tendance générale est de se diriger vers 20% de protéine brute, 30% d’ADF et 40% de NDF. Ces caractéristiques seront obtenus si les prairies sont récoltée à un stade jeune, si les propriétés bio-physico-chimique de votre sol sont à l’équilibre, si la fertilisation permet une bonne libération des éléments minéraux et si le choix de vos plantes répondent et sont adaptées aux besoins de votre troupeau.

En somme, il est important de considérer le rendement, mais il ne faut oublier de regarder la valeur alimentaire de votre fourrage. Je vous invite donc à faire analyser vos fourrages et noter vos rendements. La combinaison des deux vous permettra d’en connaître davantage sur vos fourrages et de les travailler selon les points forts ou faibles.

*Texte écrit par Véronique Guillemette, en collaboration avec le Conseil québécois des plantes fourragères.

à propos de l'auteur

La référence en nouvelles technologies agricoles au Québec.

Le Bulletin des agriculteurs

Fondé en 1918, Le Bulletin des agriculteurs traite des tendances, des innovations et des dernières avancées en matière de cultures, d’élevages et de machinisme agricole dans le but de faire prospérer les entreprises agricoles d’ici.  

Commentaires