Financement de 3,8 millions de dollars pour la mise en oeuvre du renforcement de l’interdiction frappant les aliments du bétail à l’Île-du-Prince-Édouard

Charlottetown (Île-du-Prince-Édouard), 29 juin 2007 – Le gouvernement du Canada et celui de l’Île-du-Prince-Édouard investissent 3,8 millions de dollars dans le secteur bovin et l’industrie laitière de la province pour les aider à enrayer plus rapidement l’encéphalopathie spongiforme bovine (ESB) dans le cheptel bovin canadien.

« Le nouveau gouvernement du Canada reconnaît les efforts considérables déployés par l’industrie du boeuf et de l’élevage bovin pour assurer une plus grande salubrité et la meilleure qualité possible des produits de boeuf, a déclaré Monsieur Peter MacKay, ministre des Affaires étrangères et de l’Agence de promotion économique du Canada atlantique, au nom de l’honorable Chuck Strahl, ministre de l’Agriculture et de l’Agroalimentaire et ministre de la Commission canadienne du blé. Nous sommes heureux de contribuer au financement du programme de l’Île-du-Prince-Édouard, qui permettra à l’industrie de se conformer aux nouvelles dispositions réglementaires. »

« Cet accord de financement soutiendra les efforts déployés en vue de collaborer étroitement avec le secteur de l’élevage à la mise en place d’un système d’élimination sécuritaire et efficace, a affirmé Monsieur George Webster, ministre de l’Environnement, de l’Énergie et des Forêts de l’Île-du-Prince-Édouard, au nom de Monsieur Neil LeClair, ministre provincial de l’Agriculture. Ces efforts garantiront la salubrité et la qualité constantes des produits de ce secteur. »

Ce financement aidera l’industrie bovine de l’Île-du-Prince-Édouard à retirer tout le matériel à risque spécifié ou MRS, c’est-à-dire tous les tissus susceptibles d’abriter l’agent responsable de l’ESB, afin que ceux-ci n’entrent pas dans la fabrication des aliments du bétail, des aliments pour animaux de compagnie et des engrais. Un accord prévoit le partage des coûts du programme entre le gouvernement fédéral (60 p. 100) et la province (40 p. 100).

Grâce à cette aide financière fédérale-provinciale, le secteur bovin provincial pourra se conformer à l’interdiction renforcée frappant les aliments du bétail de l’Agence canadienne d’inspection des aliments, qui entrera en vigueur le 12 juillet 2007.

La contribution fédérale de 2,3 millions de dollars à la province provient d’un engagement de 80 millions de dollars dans les programmes d’élimination des MRS lancés partout au pays. Les fonds fédéraux s’ajoutent à la contribution provinciale de 1,5 million de dollars.

L’entrée en vigueur de l’interdiction renforcée au Canada accentuera la protection de la santé des animaux et raffermira la position du secteur du boeuf sur les marchés canadiens et mondiaux.

Pour obtenir de plus amples renseignements sur le programme, prière de communiquer avec Fred Vanderkloet, du ministère de l’Agriculture de l’Île-du-Prince-Édouard, au 902-368-5609.

Site(s) extérieur(s) cité(s) dans cet article :

Agriculture Canada
http://Aceis.AGR.CA/

Commentaires