Fièvre aphteuse : assouplissement des mesures pour les porcs vivants

Bruxelles (Belgique), 4 décembre 2001 – Le Comité vétérinaire permanent (CVP) européen s’est prononcé en faveur de la possibilité pour les éleveurs britanniques d’exporter des porcs vivants depuis certaines régions qui ont été épargnées par la fièvre aphteuse.

Selon un communiqué de la Commission européenne, c’est la première fois depuis l’apparition de l’épizootie en Grande-Bretagne, au début de l’année, que le CVP préconise une telle mesure d’exportation de porcs vivants vers les autres pays de l’Union européenne (UE) ou les pays tiers.

Ces régions sont les îles écossaises, la majeure partie de l’Ecosse, certains comtés de l’est de la Grande-Bretagne et certains comtés du pays de Galles, précise le communiqué.

Le CVP a également étendu les zones depuis lesquelles il sera possible d’exporter de la viande bovine, ovine, caprine et porcine. L’exportation sera désormais possible depuis notamment le Devon, le Herefordshire et le Lancashire.

Les décisions du CVP, qui représente les quinze Etats membres de l’Union, doivent être formellement approuvées dans les prochains jours par la Commission européenne pour entrer en vigueur. Un tel feu vert est habituellement une simple formalité.

La Grande-Bretagne a été très sévèrement touchée par l’épizootie de fièvre aphteuse. Plus de quatre millions d’animaux ont été abattus depuis février dernier sur un cheptel de 55 millions de bêtes.

Pour les autorités britanniques, l’épizootie semble toutefois bel et bien éradiquée désormais.

Source : AFP

Commentaires