Forum québécois des partenaires des pêches : création de trois chantiers de travail

Québec (Québec), 24 novembre 2006 – M. Yvon Vallières, ministre québécois de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation, et M. Loyola Hearn, ministre canadien des Pêches et des Océans, tracent un bilan positif des discussions qui ont eu lieu aujourd’hui, à Québec, à l’occasion du Forum québécois des partenaires des pêches qu’ils coprésidaient. Cette rencontre capitale de l’ensemble des représentants de l’industrie des pêches portait sur la viabilité économique de ce secteur d’activité d’importance pour les régions maritimes du Québec.

Cette rencontre a réuni plus d’une trentaine d’acteurs du secteur des pêches et plusieurs dizaines d’observateurs. Ils sont venus partager les enjeux de la situation actuelle du secteur, s’entendre sur les défis à relever et les pistes de solution à approfondir et, enfin, définir ensemble les interventions à réaliser pour permettre une pêche commerciale viable au Québec.

Au cours de la journée, les ministres et les partenaires se sont entendus pour travailler sur des enjeux regroupés au regard des trois chantiers suivants :

  • celui de la capture, soit l’implantation de parts régionales, la réduction de la surcapacité dans la capture, la réduction des coûts d’exploitation et le maintien, voire l’augmentation des efforts de recherche pour la conservation de la ressource
  • celui de la transformation, visant l’accroissement de la productivité des usines, la maximisation de la valeur et de l’utilisation de la ressource, l’amélioration de la qualité des produits marins et la réduction des coûts d’exploitation des entreprises ainsi qu’une meilleure adéquation avec les ressources disponibles
  • celui de la commercialisation, qui se rapporte à l’amélioration de la qualité des produits marins, au développement d’une stratégie de promotion et d’identification des produits, au développement du marché domestique et à la diversification des marchés d’exportation

Les participants au Forum ont convenu d’élaborer des solutions afin que la saison de pêche de 2007 soit économiquement plus rentable pour les pêcheurs. Les sous-ministres des deux ministères veilleront à la constitution, avec les partenaires, de chantiers de travail en complément aux structures existantes. Un rapport intérimaire sera soumis aux deux ministres le 1er février 2007 concernant le chantier de la capture pour pouvoir préparer la saison 2007. Un rapport final sur les trois chantiers sera présenté le 31 mars 2007.

« Je suis particulièrement fier de cette rencontre qui a donné lieu à des échanges de vue constructifs. Je veux remercier tous les participants pour leur générosité et leur ouverture d’esprit. Des idées originales et empreintes de vision ont été exprimées par les participants. J’ai senti la volonté des partenaires à s’engager, à vouloir relever ensemble les défis qui se présentent à nous. La ferveur des discussions était aussi forte que celle de mon engagement à appuyer le secteur des pêches commerciales », a souligné le ministre Yvon Vallières.

Pour sa part, le ministre Loyola Hearn a indiqué : « Je crois que les gouvernements et les intervenants peuvent et doivent travailler ensemble à l’établissement d’une vision commune pour assurer la viabilité de l’industrie – une industrie qui est concurrentielle et assez souple pour s’adapter aux changements, une industrie qui peut retirer une valeur optimale sur le marché mondial et servir de moteur économique pour nos collectivités maritimes. »

Site(s) extérieur(s) cité(s) dans cet article :

Ministère de l’agriculture des pêcheries et de l’alimentation du Québec (MAPAQ)
http://www.mapaq.gouv.qc.ca

Pêches et Océans Canada
http://www.dfo-mpo.gc.ca/

Commentaires